NOUVELLES

Le Parlement russe adopte de nouvelles restrictions pour les ONG étrangères

13/07/2012 09:41 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

MOSCOU - La chambre basse du Parlement russe a adopté vendredi une loi imposant de nouvelles restrictions aux organisations non gouvernementales (ONG) qui reçoivent des fonds de l'étranger.

La loi, qui doit encore passer devant la chambre haute et être signée par le président, n'interdit pas aux ONG d'agir sur le territoire russe, mais encadre plus strictement leurs activités. La mesure reflète le climat de méfiance envers l'Occident et la crainte de la montée en puissance de l'opposition dans le camp du président Vladimir Poutine.

Dans le cadre de cette loi, toute ONG recevant un financement de l'étranger, que ce soit de la part de gouvernements, de groupes ou de citoyens, et qui s'engage dans une activité politique, doit s'enregistrer comme «agent étranger». L'organisation devra également fournir le détail de ses finances et mentionner «agent étranger» dans tous les documents qu'elle distribue.

Ce terme d'«agent étranger» risque d'affaiblir la crédibilité de ces ONG aux yeux des Russes. De plus, la rédaction de la loi sur l'activité politique est tellement floue et large que presque n'importe quelle initiative pourrait être qualifiée de politique. La loi rappelle en outre aux ONG qu'elles sont sous surveillance.

PLUS:pc