NOUVELLES

Le gouverneur du Montana n'a pas statué sur la mort d'un condamné canadien

13/07/2012 11:02 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

HELENA, États-Unis - Le gouverneur du Montana, Brian Schweitzer, n'a toujours pas statué sur le sort de Ronald A. Smith, l'unique Canadien condamné à mort aux États-Unis, a-t-il fait savoir vendredi à la famille qui réclame qu'il exerce son droit de grâce, mais il a exprimé une certaine sympathie pour sa cause.

Un document confidentiel de quatre pages, obtenu par La Presse Canadienne en avril faisait état du fait et que le Board of Pardons and Paroles du Montana, avait recommandé de ne pas accorder la clémence à Ronald A. Smith.

L'homme, qui est originaire de Red Deer en Alberta, a été reconnu coupable et condamné à mort pour les meurtres de Thomas Running Rabbit et Harvey Mad Man près de East Glacier au Montana, en 1982.

Smith a déjà passé 30 ans en prison. Le gouverneur a dit croire qu'il était devenu un homme différent, mais il a déclaré aussi avoir rencontré les familles des victimes qui réclame son exécution pour en finir avec cette épreuve. La tribu dont faisaient partie les victimes allègue que si le gouverneur accorde la clémence à Smith c'est comme s'il ne croyait pas aux valeurs amérindiennes voulant que les coupables soient punis pour leur geste ou qu'il considérait la vie d'un Amérindien moins importante que celle d'un Blanc.

Lors de sa rencontre avec la famille de Smith qui a duré une heure, le gouverneur Schweitzer a dit qu'il lui restait d'autres possibilités à explorer et n'a pas fixé de moment pour rendre sa décision.

PLUS:pc