NOUVELLES

La spécialiste des bosses Kristi Richards prend sa retraite après 11 ans

13/07/2012 12:05 EDT | Actualisé 12/09/2012 05:12 EDT

SUMMERLAND, C.-B. - La bosseuse championne du monde Kristi Richards a annoncé vendredi qu'elle mettait un terme à sa carrière de 11 ans au sein de l'équipe canadienne de ski acrobatique.

La championne du monde 2007 en simple quitte après 82 départs en Coupe du monde FIS, dont 12 récompensés d'une médaille. Elle a pris part à quatre Championnats du monde, incluant ceux de Madonna di Campiglio, en Italie, où elle a raflé son titre.

Richards a également participé aux Jeux de 2006 à Turin, en Italie, où elle a terminé septième, et à ceux de Vancouver en 2010. Une chute en finale lui a possiblement coûté une place sur le podium, elle qui avait terminé quatrième des qualifications. Elle a finalement pris le 20e rang.

«Mes plus beaux souvenirs sont définitivement ceux associés à mes deux participations olympiques, a indiqué Richards. En 2006, j’étais vraiment impressionnée par les Jeux et j’avais l’impression de représenter mon pays pour la toute première fois. Les Jeux de Vancouver étaient tout autres. Le soutien dont nous avons bénéficié au cours de la période menant aux Olympiques a été incroyable, surtout grâce à des programmes tels qu’À nous le Podium.

«Quand je me suis retrouvée dans le portillon de départ, sachant que j’étais fin prête, que j’avais tout donné pour ce moment, que j’avais la capacité de remporter l’or, ce moment a véritablement été l’apogée de ma carrière.»

L’athlète originaire de Summerland, en C.-B. qui a pris congé de la compétition la saison dernière, a indiqué que bien qu’elle adore le ski plus que jamais et qu’elle soit toujours au sommet de sa forme, elle n'est plus passionnée par la compétition.

Richards embrasse également de nouveaux projets. L’an dernier, avec une de ses amies, elle a ouvert une boutique d’artisanat. Tout en s'occupant de ce commerce, elle a aussi l’intention d’ouvrir un studio de yoga et d’étudier à temps plein cet automne pour devenir nutritionniste holistique. Elle a aussi l’intention de redonner au sport en agissant à titre d’entraîneur et elle espère bien inciter de jeunes athlètes à poursuivre leurs rêves.

«En fait, on pourrait dire que je mords dans la vie avec la même intensité dont j’ai toujours fait preuve en ski. C’est juste un peu plus diversifié. Le ski a pris toute la place dans ma vie depuis que j’ai 12 ans. La décision de me retirer a permis de faire de la place pour un tas d’autres choses.»

Elle a toutefois ajouté qu’elle serait toujours très reconnaissante de ce que le ski lui a apporté.

«Le ski a été une occasion et un véhicule d’apprentissage et de croissance. Ça m’a enseigné la persévérance et m’a donné de la force de caractère. Ces atouts sont essentiels. Il est maintenant temps de diriger ma passion ailleurs.»

«Elle a été une partie importante de notre programme depuis fort longtemps et elle a accompli tellement dans sa carrière, a déclaré Peter Judge, chef de la direction de l’ACSA. Le reste de l’équipe et moi sommes déçus de voir quitter quelqu’un de son calibre, mais en même temps, nous respectons ses choix. Après tout, elle seule sait ce qu’il y a de mieux pour elle, et je suis certain qu’elle connaîtra autant de succès dans ses projets futurs qu'au cours de sa carrière d'athlète.»

PLUS:pc