TORONTO - Les avocats d'Omar Khadr condamné pour crimes de guerre ont entrepris des démarches visant à accélérer le processus de son transfert dans une prison canadienne.

Vendredi, ils ont déposé un avis de requête demandant à la Cour fédérale de forcer le Canada à demander aux États-Unis le rapatriement du Canadien d'origine pakistanaise qui purge une peine de huit ans dans la prison militaire américaine de Guantanamo Bay à Cuba. Encore enfant au moment des gestes qui lui sont reprochés, Khadr, âgé de 25 ans maintenant, a plaidé coupable de crimes de guerre en 2010.

Admissible depuis octobre à un retour au pays, le jeune homme attend toujours que le Canada mette en branle la mise en application du processus. Il s'agit d'un délai «abusif» plaident ses avocats.

Le gouvernement Harper soutient de son côté qu'une décision à ce sujet serait prise au moment jugé utile et ne donne pas de raisons pour justifier le fait que la requête de transfert n'a pas encore été faite.

Les crimes de guerre pour lesquels Omar Khadr a été inculpé incluent la mort d'un infirmier de l'Armée américaine en 2002.