NOUVELLES

USA: Les demandes de prestations d'assurance-emploi reculent à un creux de 4 ans

12/07/2012 12:27 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Le nombre d'Américains ayant demandé des prestations d'assurance-emploi la semaine dernière a reculé à son plus faible niveau en quatre ans, une donnée que certains analystes ont jugée prometteuse pour le marché américain de l'emploi.

Selon le département américain du Travail, le nombre de demandes de prestations d'assurance-emploi a chuté de 26 000 la semaine dernière pour atteindre 350 000 en données désaisonnalisées, ce qui représente leur plus faible niveau depuis mars 2008.

La moyenne des quatre dernières semaines a retraité à 376 500 demandes.

Les demandes de prestations d'assurance-emploi traduisent le rythme des mises à pied. Lorsque leur nombre reste sous la barre des 375 000 de façon soutenue, cela indique habituellement que l'activité d'embauche est assez solide pour faire reculer le taux de chômage.

Une reprise du marché américain de l'emploi est considérée comme essentielle à l'amélioration du commerce avec le Canada, qui fournit son voisin en ressources, services et produits fabriqués.

Mais le déclin des demandes hebdomadaires aux États-Unis est partiellement attribuable à des facteurs temporaires. Les constructeurs automobiles ont limité cette année leurs habituelles fermetures estivales pour augmenter la production, ce qui se traduit par un plus faible nombre de mises à pied temporaires que normalement.

Des économistes s'attendent à ce que la plus grande partie du déclin soit renversée dans les semaines à venir.

«Il faut prendre les chiffres de juillet avec un grain de sel», a estimé Jill Brown, économiste pour Crédit Suisse, dans une note à ses clients. Les fermetures des constructeurs automobiles «entraînent souvent une volatilité extrême».

L'embauche a fortement ralenti ce printemps aux États-Unis. Les employeurs américains n'ont ajouté que 80 000 travailleurs à leurs effectifs en juin et le taux de chômage reste pris à 8,2 pour cent.

La moyenne mensuelle du nombre de nouveaux emplois s'est établie à 75 000 pour le trimestre d'avril à juin. C'est environ le tiers de la moyenne de 226 000 nouveaux emplois par mois observée pendant le premier trimestre.

PLUS:pc