NOUVELLES

USA: le Pentagone déroule le tapis rouge au chef d'état-major russe

12/07/2012 10:42 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

Le chef d'état-major interarmées américain, le général Martin Dempsey, a rencontré au Pentagone son homologue russe, le général Nikolaï Makarov, pour notamment s'entretenir du projet de bouclier antimissile de l'Otan en Europe, a constaté jeudi un journaliste de l'AFP.

Accompagné de membres de son état-major, le général Makarov, également ministre-adjoint de la Défense, a été reçu en grande pompe par le plus haut gradé américain. Dix-neuf coups de canon ont été tirés en son honneur, selon un protocole rarement mis en oeuvre par le ministère américain de la Défense.

Les entretiens entre les deux délégations ont porté entre autres, sur le projet de bouclier antimissile de l'Alliance atlantique et des Etats-Unis en Europe, selon l'état-major interarmées.

Cet ambitieux projet basé essentiellement sur une technologie américaine vise à déployer progressivement des intercepteurs de missiles et de puissants radars dans l'est de l'Europe et en Turquie.

L'Otan affirme que ce système ne vise pas la Russie mais une menace potentielle venant du Moyen-Orient, en particulier d'Iran.

De son côté, Moscou exige d'être associé à ce système antimissile ou, à défaut, de recevoir des garanties que celui-ci ne vise pas sa capacité de dissuasion. Mais l'Otan refuse catégoriquement, soucieuse de garder sa marge de manoeuvre stratégique.

Les deux généraux ont également discuté de la situation en Syrie, selon un communiqué. La Russie soutient le régime de Bachar al-Assad face à l'opposition au grand dam des Américains et des Européens.

La nouvelle stratégie américaine tournée vers l'Asie-Pacifique et l'Afghanistan a également été abordée: une voie stratégique d'approvisionnement de la coalition internationale traverse la Russie.

Quelque 1.120 projets de coopération --visites portuaires, exercices conjoints, échange d'étudiants dans les écoles militaires-- sont prévus cette année entre Etats-Unis et Russie, selon le Pentagone.

En mai, une vingtaine de soldats russes se sont ainsi entraînés avec les forces américaines pendant deux semaines à Fort Carson, dans le Colorado (ouest).

mra/bdx

PLUS:afp