(Québec) Les tergiversations électorales du Parti libéral du Québec ont coûté, depuis l'automne dernier, 3 millions $ au Directeur général des élections (DGE). Et si d'aventure Jean Charest décidait de ne pas tenir un scrutin à court terme, la moitié de cette somme serait irrécupérable.

Lire l'intégralité de l'article sur www.lapresse.ca