NOUVELLES

Theratechnologies réduit sa perte et augmente ses redevances au 2e trimestre

12/07/2012 09:57 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Theratechnologies (TSX:TH) a réduit sa perte de 76 pour cent au deuxième trimestre, à 1,4 million $, alors que ses revenus tirés de la vente de produits ont chuté de 2 millions $ à 856 000 $, la société montréalaise évoquant les «effets positifs» de la restructuration et une tendance à la hausse des prescriptions d'Egrifta aux États-Unis.

La perte nette par action pour le trimestre clos le 31 mai s'est chiffrée à deux cents, contre dix cents pour la période correspondante de 2011.

La compagnie a dit être en voie de terminer l'année avec des liquidités en caisse de 20 millions $.

Les redevances, qui proviennent presque exclusivement de la vente du produit phare Egrifta, sont en hausse par rapport à la période correspondante de 2011, alors que le lancement du produit en était encore aux premières étapes de son développement.

Au cours du trimestre, Theratechnologies a reçu d'EMD Serono des redevances de 726 000 $, comparativement à 190 000 $ un an plus tôt.

Les revenus tiennent aussi compte de l'amortissement du paiement initial de 27 millions $ reçu à la clôture de l'entente avec EMD Serono. Pour le trimestre, un montant de 1,07 million $ a été comptabilisé à titre de revenus liés à cette transaction.

Compte tenu des changements survenus au niveau des ventes de produits, des redevances et de l'amortissement du paiement initial, les revenus consolidés pour le trimestre se sont établis à 2,6 millions $, comparativement à 3,5 millions $ un an plus tôt.

La compagnie a souligné que les revenus tirés de la vente de produits ont excédé le coût des ventes pour la première fois depuis le lancement d'Egrifta au premier trimestre de 2011. Le coût des ventes d'Egrifta a été de 692 000 $, contre 2,6 millions $ un an plus tôt.

Theratechnologies est une entreprise pharmaceutique spécialisée qui découvre et développe des produits thérapeutiques de nature peptidique, plus particulièrement des peptides liés au facteur de libération de l'hormone de croissance.

À la Bourse de Toronto, l'action de la compagnie a perdu jeudi 3 cents, ou 3,9 pour cent, à 75 cents.

PLUS:pc