NOUVELLES

Moscou "préoccupée" par le jugement nigérian sur la vente d'Alscon à Rusal

12/07/2012 05:48 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

La Russie est très "préoccupée" par la décision de la Cour suprême du Nigeria de révoquer la vente en 2004 au géant russe Rusal du producteur nigérian d'aluminium Alscon, avertissant qu'elle pourrait "nuire" aux relations entre les deux pays, a indiqué jeudi la diplomatie russe.

La décision de la Cour suprême nigériane "suscite à Moscou de sérieuses préoccupations", indique le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

"Une telle décision peut créer de sérieuses difficultés pour la poursuite du travail de l'entreprise, nuire de façon importante à la coopération économique (...) russo-nigériane, et avoir des conséquences négatives pour l'ensemble des relations bilatérales", avertit Moscou.

La Cour suprême du Nigeria a jugé la semaine dernière qu'Alscon devait revenir au groupe américain BFI qui avait été en 2004 le favori parmi les candidats à la reprise de cette entreprise d'Etat. Alscon avait finalement été attribué par le bureau des entreprises d'Etat (BPE) à Rusal.

Lors de l'appel d'offres en juin 2004, BFI proposait 410 millions de dollars pour acquérir 77,5% du capital du producteur nigérian. Mais c'était Rusal, qui ne proposait que 205 millions de dollars, qui avait remporté la mise.

Le groupe américain avait ensuite déposé des recours contre le BPE, et avait perdu devant deux juridictions, avant d'en appeler aux juges suprêmes.

Rusal a affirmé mardi qu'il garderait le contrôle d'Alscon, indiquant que l'arrêt de la Cour suprême concernait un recours de BFI contre le BPE, et ne le concernait pas directement.

edy/bfi/jlb

PLUS:afp