NOUVELLES

Moody's maintient la note "Aa2" du Québec, perspective "stable"

12/07/2012 03:28 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

L'agence d'évaluation financière Moody's a confirmé jeudi la note "Aa2" de la dette de la province du Québec et maintenu sa perspective "stable", citant une marge de manoeuvre budgétaire "considérable" mais un niveau d'endettement "parmi les plus élevés au Canada".

La note "Aa2", troisième meilleure possible selon l'échelle de Moody's et attribuée aux émetteurs de haute qualité et fiables.

Elle "reflète une qualité de crédit intrinsèque qui découle notamment de l'importance et du caractère diversifié" de l'économie du Québec, "d'une marge de manoeuvre considérable du gouvernement en matière de gestion budgétaire (...) ainsi que de sa capacité à ajuster, si nécessaire, ses dépenses", indique Moody's dans son rapport annuel sur la province.

Citant les résultats préliminaires pour l'année budgétaire 2011-12, terminée le 31 mars, Moody's note que "la province a dépassé les objectifs financiers formulés dans le budget 2011-12".

"Le déficit annuel est estimé à 3,3 milliards de dollars canadiens, soit un niveau inférieur de 500 millions de dollars à ce qui était prévu au budget 2011-12. Quant au déficit pour 2012-13, il devrait atteindre 1,5 milliard de dollars", rappelle Moody's.

"Le Québec est sorti de la récession avec un plan global de retour à l'équilibre budgétaire que la province a réussi à maintenir", souligne l'analyste Michael Yake, auteur de la note.

"Prenant note des progrès réalisés, Moody's insiste néanmoins sur la nécessité d'une maîtrise continue des dépenses pour respecter l'objectif d'équilibre budgétaire", ajoute-t-il.

Moody's note que le Québec continue d'afficher "des niveaux d'endettement parmi les plus élevés au Canada", mais que "le fardeau de la dette est néanmoins stable en raison de la croissance économique et de la progression des revenus de la province".

"L'engagement du Québec à freiner la progression de son endettement en diminuant ses besoins financiers ainsi que la contribution de la province à un fonds de réserve affecté au remboursement de la dette sont des éléments déterminants dans la perspective attribuée par Moody's à la cote de crédit de la province", insiste l'agence.

"Il est important que le Québec parvienne à limiter son fardeau de la dette à court terme et à le réduire progressivement par la suite pour se rapprocher des niveaux des autres provinces canadiennes", conclut Michael Yake.

jl/vs/sl/chv

PLUS:afp