NOUVELLES

Mauritanie: un avion nolisé par Kinross Gold tombe et tue 7 personnes

12/07/2012 08:28 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

NOUAKCHOTT, Mauritanie - La société canadienne Kinross Gold a confirmé qu'aucun de ses employés ne se trouvait à bord de l'avion militaire nolisé qui s'est écrasé jeudi en Mauritanie, entraînant sept personnes dans la mort.

Un porte-parole de Kinross Gold (TSX:K), Steve Mitchell, a précisé que deux pilotes, trois membres du personnel de sécurité et deux agents des douanes mauritaniennes ont été tués dans l'accident. Aucun Canadien n'était à bord.

D'après les autorités mauritaniennes, un incendie s'est déclaré dans l'appareil Harbin Y-12 peu après son décollage d'un aéroport de Nouakchott, la capitale mauritanienne. Le pilote aurait tenté de faire demi-tour pour se poser, mais la manoeuvre a échoué.

L'avion de l'armée mauritanienne avait quitté Nouakchott pour se rendre à la mine d'or Tasiast, située à quelque 200 kilomètres au nord de la capitale. Kinross Gold a indiqué que l'appareil devait rapporter une cargaison d'or dans la capitale.

La compagnie a ajouté qu'il n'y avait pas d'or à bord de l'avion et que l'accident n'allait pas affecter les activités de la compagnie en Mauritanie ou son calendrier de livraisons.

Kinross Gold est une société de Toronto mais elle exerce ses activités minières au Canada et à l'étranger. Elle a exprimé ses condoléances aux familles des victimes.

Kincross a acquis la mine Tasiast de la société vancouvéroise Red Back Mining en 2010 pour 7,1 milliards $ US.

L'activité de la mine a été interrompue temporairement le mois dernier en raison d'un conflit de travail. Kincross Gold a assuré que le conflit avait été résolu quelques jours plus tard. La compagnie n'a pas fourni davantage de détails sur l'entente.

Kincross Gold a des projets miniers en Mauritanie, au Canada, aux États-Unis, au Brésil, au Chili, en Équateur, en Russie et au Ghana.

PLUS:pc