Mauritanie: un avion militaire canadien s'écrase

Publication: Mis à jour:
Un avion DC3 (archives)
Un avion DC3 (archives)

Sept personnes ont été tuées jeudi matin dans l'accident d'un avion de l'armée mauritanienne au moment de son décollage de la capitale Nouakchott, a appris l'AFP de source militaire.

L'avion s'est écrasé dans l'enceinte de l'aéroport, à proximité d'une zone habitée. Les victimes sont trois militaires, deux douaniers et deux civils, dont un expatrié dont la nationalité n'était pas connue dans un premier temps, a-t-on ajouté de même source.

Selon l'Agence mauritanienne d'information (AMI, officielle) les victimes sont quatre militaires et trois civils.

L'avion "un vieux DC3 rénové", avait quitté l'aéroport de Nouakchott pour la mine d'or de Taziast (400 km au nord-est de Nouakchott) exploitée par la firme canadienne Kinross, dans "le cadre d'un contrat de transport entre l'armée" et les Canadiens, selon la source militaire.

Les pompiers sont intervenus en urgence pour éteindre le feu, ont indiqué des témoins à l'AFP, mais les journalistes ont été empêchés d'accéder à la zone de l'accident.