NOUVELLES

Les recettes d'exploitation du secteur de la télévision sont en hausse

12/07/2012 10:12 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Les recettes d'exploitation du secteur de la télévision au Canada sont en hausse. Les données de Statistique Canada révèlent une progression de 7,5 milliards $ en 2011, soit 5,4 pour cent de plus qu'en 2010.

Depuis deux ans, les effets combinés du contrôle des dépenses, de la croissance des revenus publicitaires et de l'apport en revenu du fonds pour l'amélioration de la programmation locale ont contribué au retour à la rentabilité des télédiffuseurs.

Au chapitre des recettes publicitaires, la télévision payante et spécialisée a réalisé un bond considérable de 10,9 pour cent. Dans son ensemble, les recettes publicitaires ont été de 3,6 milliards $ en 2011.

L'année 2011 a aussi permis d'obtenir la marge bénéficiaire avant intérêts et impôts la plus élevée depuis 2005. Celle de la télévision traditionnelle privée s'est élevée à 7,2 pour cent.

Quant aux profits avant intérêts et impôts pour la télévision payante et spécialisée, ils ont atteint 930,5 millions $.

Ainsi, le secteur de la télévision payante et spécialisée a continué sa progression. L'augmentation de ses recettes d'exploitation se traduit par une hausse de 7,9 pour cent, soit 3,7 milliards $.

En ce qui concerne la télévision publique et non commerciale, les recettes sont élevées à 1,6 milliard $, en hausse de 7,1 pour cent.

Le privé ferme la marche avec un modeste gain de 0,3 pour cent, représentant néanmoins 2,2 milliards $ de plus en 2011.

Si les parts de marché pour la télévision publique et non commerciale ont été relativement stables, se chiffrant à 10,7 pour cent en 2011, l'érosion est observable pour la télévision traditionnelle privée dont les parts sont passées de 62,2 pour cent à 54,8 pour cent en cinq ans.

Les télédiffuseurs traditionnels privés ont par ailleurs diminué de 11,3 pour cent leurs dépenses de programmation et de production.

Du reste, la télévision traditionnelle a perdu du terrain dans le marché publicitaire de la télévision depuis plusieurs années. Elle accaparait 65,5 pour cent du marché publicitaire télévisuel, alors qu'il y a cinq ans cette proportion était de 72,9 pour cent. Sans surprise, les abonnements et les recettes publicitaires ont contribué à la croissance de la télévision payante et spécialisée en 2011.

-

PLUS:pc