NOUVELLES

Le neveu d'Arafat accuse Israël d'avoir "empoisonné" le défunt au polonium

12/07/2012 05:55 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

Le neveu du défunt président palestinien Yasser Arafat, Nasser al-Qidwa, a accusé jeudi Israël d'avoir "empoisonné" son oncle au polonium et exigé que "les responsables de cet assassinat soient jugés".

"Nous accusons Israël d'avoir empoisonné Yasser Arafat au moyen de cette substance mortelle et nous réclamons que les responsables de cet assassinat soient jugés", a déclaré à l'AFP Nasser al-Qidwa, président de la fondation Yasser Arafat, joint par téléphone à Genève par l'AFP.

L'Institute for Radiation Physics de Lausanne (Suisse), qui a analysé des échantillons biologiques prélevés sur les effets personnels d'Arafat remis à sa veuve par l'hôpital militaire français de Percy où le dirigeant palestinien est mort le 11 novembre 2004, y a découvert "une quantité anormale de polonium", selon un documentaire diffusé le 3 juillet par la chaîne qatarie Al-Jazeera.

"La Fondation Arafat a pris contact avec le laboratoire suisse pour l'informer qu'elle n'avait pas d'objection à l'analyse d'échantillons du corps du défunt président palestinien Yasser Arafat si cela était nécessaire", a ajouté M. Qidwa.

"Depuis le martyre du défunt président Yasser Arafat, nous avons dit qu'il avait été assassiné par empoisonnement, mais nous n'avions aucune preuve tangible. Mais après le documentaire d'Al-Jazeera affirmant son empoisonnement au polonium il n'y a plus de doute", a-t-il estimé.

Le polonium est une substance radioactive hautement toxique, qui a servi à l'empoisonnement en 2006 à Londres d'Alexandre Litvinenko, un ex-espion russe devenu opposant au président Vladimir Poutine.

Le président palestinien Mahmoud Abbas et Souha Arafat, la veuve de Yasser Arafat, ont déjà donné leur accord à des prélèvements sur les restes du défunt, qui repose dans un mausolée au siège de la présidence à Ramallah.

na-sst/sbh

PLUS:afp