NOUVELLES

L'ambassadeur syrien à Bagdad "limogé" (Affaires Etrangères)

12/07/2012 05:06 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

L'ambassadeur syrien à Bagdad Nawaf Farès, premier diplomate en poste à avoir fait défection, a été "limogé", a annoncé jeudi un communiqué du ministère des Affaires Etrangères à Damas.

"Le ministère des Affaires étrangères annonce que Nawaf Farès est démis de ses fonctions et n'a plus aucune relation avec notre ambassade à Bagdad, ni avec le ministère", indique le communiqué.

Par ailleurs, les autorités syriennes ont menacé de le traduire en justice pour ses propos.

"Nawaf Farès a fait hier (mercredi) des déclarations aux médias en contradiction avec son devoir qui consiste à défendre les positions et la cause de son pays. Il doit pour cela être poursuivi par la justice et être traduit devant le conseil disciplinaire", ajoute le communiqué.

En outre, ajoute le ministère, "il a quitté son poste à l'ambassade syrienne à Bagdad sans autorisation préalable du ministère des Affaires Etrangères". "L'ambassade continuera son travail habituel dans l'interêt des deux pays frères", conclut le communiqué.

M. Farès avait appelé mercredi l'armée à "rejoindre immédiatement les rangs de la révolution", après avoir fait défection, dans un communiqué diffusé par la chaîne de télévision du Qatar Al Jazeera.

"Je déclare ma défection de ma mission en tant que représentant de la République Arabe Syrienne en Irak et mon retrait des rangs du parti Baas (au pouvoir en Syrie)", dit l'ambassadeur dans un message vidéo diffusé par la télévision.

M. Farès avait été nommé à son poste le 16 septembre 2008, après une rupture des relations diplomatiques de près de trente ans lorsque Damas avait soutenu l'Iran dans sa guerre avec l'Irak.

bur/sk/sbh

PLUS:afp