NOUVELLES

La GRC épingle trois fraudeurs utilisant des gens vulnérables comme prête-noms

12/07/2012 11:04 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Trois individus de Montréal et Laval ont été appréhendés jeudi par la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui leur reproche d'avoir utilisé des personnes vulnérables afin de commettre une série de fraudes totalisant près de 2 millions $.

Les trois suspects, Nemr El Habr, 35 ans, de Montréal, Robert Habr, 37 ans et Mariam Manoukian, 28 ans, tous deux de Laval, comparaîtront au tribunal en octobre prochain pour faire face à une dizaine d'accusations de fraude.

Le stratagème consistait à recruter des personnes aux prises avec des difficultés financières, ou sans emploi ou encore récemment arrivées au pays, de leur fournir des faux papiers faisant état d'une situation financière solide et de les amener à obtenir des cartes et des marges de crédit, des hypothèques ou des prêts.

Ces prête-noms obtenaient ainsi à crédit des fonds et des biens, dont des véhicules de luxe, au profit des fraudeurs. Certains biens étaient revendus, alors que les automobiles étaient déclarées volées et expédiés outre-mer.

Les hypothèques permettaient de mettre la main sur des immeubles pour soutirer des ristournes bancaires, des marges de crédit hypothécaires ou encore les loyers de locataires.

Évidemment, ces personnes étaient incapables d'effectuer les paiements et les accusés les laissaient tomber en cours de route, les obligeant éventuellement à déclarer faillite. Certains de ces prête-noms pourraient eux-mêmes êtres accusés mais d'autres ont collaboré avec la GRC, lui permettant de mener l'enquête à terme.

-

PLUS:pc