NOUVELLES

Kenya: la Banque Mondiale approuve un projet lié à un barrage controversé

12/07/2012 03:36 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

La Banque mondiale (la BM) a approuvé jeudi le financement d'un projet de raccordement électrique du Kenya à un méga-barrage controversé en Ethiopie, en dépit de l'appel de Human Rights Watch (HRW) à réévaluer l'impact "social et environnemental" du dossier.

La BM, qui allouera 243 millions de dollars à l'Ethopie et 441 millions au Kenya, a salué dans un communiqué un projet qui "dynamise la croissance économique en Afrique de l'Est" en s'attaquant aux fréquentes pannes de courant au Kenya.

"Le projet financera une ligne électrique transfrontalière, qui sera construite en tenant compte des garanties sociales et environnementales", a assuré la Banque dans son communiqué.

Mercredi, l'organisation de défense des droits de l'Homme HRW avait pourtant appelé à surseoir à toute décision, estimant que la Banque mondiale ne devait pas "fermer les yeux" sur les risques environnementaux et sociaux posés par le barrage éthiopien.

Baptisé "Gibe III", cet ouvrage, qui doit entrer en fonction en 2014, a déjà suscité l'inquiétude de plusieurs organisations qui redoutent qu'il ne porte atteinte aux modes de vie des populations locales et assèche une partie du Lac Turkana, au Kenya voisin, classé au patrimoine de l'Humanité.

Estimant que les droits de "centaines de milliers" de personnes étaient en jeu, Human Rights Watch avait assuré que ce projet de raccordement constituait "le premier test important" pour le nouveau président de la Banque mondiale Jim Yong Kim, entré en fonctions le 1er juillet.

jt/sl/bdx

PLUS:afp