NOUVELLES

Dix-sept Palestiniens, intégrés à l'armée syrienne, tués en Syrie

12/07/2012 12:33 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

Le chef de l'Armée de libération de la Palestine (ALP) a condamné jeudi le récent rapt et meurtre de 17 de ses hommes par des "groupes terroristes armés" en Syrie, selon l'agence officielle Sana.

L'ALP fait partie de l'armée syrienne bien que ses effectifs soient des Palestiniens vivant en Syrie.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait annoncé mercredi que les corps de 13 soldats avaient été retrouvés après avoir été kidnappés quelques jours plus tôt sur une route menant à Alep, dans le nord.

Le chef d'état-major de l'ALP, le général Mohammed Tareq al-Khadraa, a affirmé à Sana que "le meurtre de 17 membres de l'ALP démontrent le rôle sale et criminel (des) groupes terroristes et leurs liens avec les plans occidentaux et sionistes".

Selon lui, les jeunes soldats ont été "torturés alors qu'ils étaient désarmés et se rendaient dans leurs familles".

Pour sa part, le Hamas a "fermement condamné ce meurtre horrible de 17 soldats de l'ALP". Dans un communiqué, il a qualifié ces assassinants "d'actes racistes et lâches qui visent la présence des Palestiniens en Syrie où ils se comportent comme des invités et n'interfèrent pas dans les affaires intérieures".

rim-rd/ser/sk

PLUS:afp