NOUVELLES

Discrimination immobilière aux USA: Wells Fargo payera 175 M de dollars

12/07/2012 12:38 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

La banque américaine Wells Fargo va payer 175 millions de dollars pour mettre fin à des poursuites du gouvernement américain qui l'accusait de discriminations dans l'octroi de prêts immobiliers envers des emprunteurs hispaniques et afro-américains.

Le ministère américain de la Justice se félicite d'un "accord à l'amiable de plus de 175 millions de dollars avec Wells Fargo pour de la discrimination dans les prix et l'octroi de prêts immobiliers de gros".

A cause de "pratiques discriminatoires de Wells Fargo", "si vous étiez africain-américain ou latino, vous aviez plus de chances de vous retrouver dans la catégorie des subprime (les prêts hypothécaires à risque à l'origine de la crise financière) ou de payer plus cher votre prêt immobilier même si vous étiez qualifiés (pour des prêts à taux plus faible)", détaille le ministère, dans un communiqué.

"L'accord est le deuxième en importance de l'histoire du ministère", à l'issue d'une enquête commencée en 2009, ajoute le communiqué.

En décembre 2011, le ministère avait annoncé un accord de 335 millions de dollars avec Bank of America (BofA) pour solder des poursuites similaires liées à sa filiale Countrywide.

"J'ai passé un temps considérable ces dernières semaines avec un certain nombre de hauts dirigeants de Wells Fargo. Nous avons eu des discussions honnêtes et franches. Nous avons parfois eu des désaccords", a commenté l'adjoint au ministre de la Justice, Thomas Perez, lors d'une conférence de presse.

"Au final nous avons réussi à trouver une solution et je salue Wells Fargo pour avoir pris des mesures importantes et significatives pour mettre en place des conditions de prêts équitables et s'assurer que la discrimination n'aura plus lieu dans leurs pratiques de prêts", a-t-il ajouté.

ved/sl/chv

PLUS:afp