NOUVELLES

Des Haïtiens manifestent contre la destruction annoncée de leurs maisons

12/07/2012 03:35 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

PORT-AU-PRINCE, Haïti - Une centaine de personnes ont manifesté dans la capitale haïtienne, jeudi, pour dénoncer le projet du gouvernement de détruire leurs résidences.

Les manifestants ont affirmé qu'ils ne laisseraient pas les autorités détruire leurs maisons, même si elles sont situées en bordure d'un ravin qui surplombe Port-au-Prince et qu'elles menacent de s'écrouler lors des fortes pluies.

«J'ai construit moi-même ma maison et je ne laisserai personne venir la détruire», a déclaré un manifestant, Jony Juichelle, âgé de 26 ans. «Si le gouvernement pense qu'il peut détruire ma maison, il devra me tuer d'abord.»

C'était la deuxième fois en deux semaines que des résidants du quartier Jalousie manifestaient contre la destruction de leurs maisons.

Le gouvernement haïtien a récemment annoncé son intention de détruire jusqu'à 450 maisons afin de mettre en place un projet de protection contre les inondations dans le ravin. Les résidants doivent être relogés au nord-est de la capitale.

Plus de 1000 personnes avaient participé à la première manifestation contre le projet d'éviction, en vertu duquel les autorités doivent fournir des terrains aux évincés afin qu'ils s'établissent ailleurs, mais seulement pour environ 200 personnes qui vivent présentement dans le bidonville.

Le ravin loge l'un plus grands bidonvilles d'Haïti, qui se termine devant une école privée fréquentée par les enfants de diplomates et de professionnels haïtiens. Les pluies saisonnières causent des inondations dans le ravin et poussent des débris dans l'entrée de l'école.

PLUS:pc