NOUVELLES

Des assaillants afghans enlèvent des centaines de villageois au Pakistan

12/07/2012 01:57 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

LAHORE, Pakistan - Des dizaines d'extrémistes en provenance de l'Afghanistan ont pris en otages des centaines de villageois dans le nord-ouest du Pakistan jeudi, déclenchant un affrontement avec l'armée qui a fait au moins 14 morts, selon les autorités pakistanaises.

Les assaillants semblaient viser les membres d'une milice opposée aux talibans dans le village de Kitkot, près de la région tribale de Bajur au Pakistan, d'après un responsable gouvernemental, Tariq Khan. Ils sont arrivés de la province afghane de Kunar et ont pris en otages des centaines de villageois, dont des miliciens anti-talibans, a-t-il précisé.

Des centaines de soldats pakistanais ont encerclé le village et ont abattu 12 assaillants, a ajouté M. Khan. Deux miliciens du village ont aussi été tués dans l'affrontement.

Les soldats ont réussi à libérer plusieurs otages, mais des dizaines d'autres sont toujours retenus par les assaillants ou coincés chez eux à cause des combats, a affirmé M. Khan. L'information a été confirmée par deux responsables de la sécurité qui ont réclamé l'anonymat.

L'armée pakistanaise a appelé les hélicoptères de combat en renfort, mais ne les a pas utilisés de crainte de faire des victimes civiles, a ajouté M. Khan.

L'information n'a pas pu être vérifiée de façon indépendante parce que la région est pratiquement inaccessible pour les journalistes.

Par ailleurs, des talibans ont ouvert le feu jeudi contre une caserne de policiers à Lahore, dans l'est du Pakistan, tuant neuf d'entre eux, ont annoncé des responsables.

Les policiers visés suivaient une formation pour devenir gardiens de prison, a précisé Habibur Rehman, chef de la police de la province du Punjab, dont Lahore est la capitale.

Le porte-parole des talibans pakistanais, Ahsanullah Ahsan, a revendiqué l'attaque auprès de l'Associated Press, affirmant qu'il s'agissait d'un acte de vengeance pour les tortures infligées par la police aux combattants talibans détenus.

Huit policiers ont également été blessés dans l'attaque, selon un responsable gouvernemental, Salman Saddiq.

PLUS:pc