NOUVELLES

Coup d'envoi de la Saison de la France en Afrique du Sud

12/07/2012 12:33 EDT | Actualisé 11/09/2012 05:12 EDT

Le coup d'envoi de la Saison de la France en Afrique du Sud, qui comprendra une suite de 80 manifestations culturelles et économiques à laquelle fera écho la venue en 2013 dans l'Hexagone d'une pléiade d'artistes sud-africains, a été donné jeudi.

L'exposition d'une soixantaine de chef d'oeuvres de la peinture française du XXe siècle, jamais montrés en Afrique du Sud, a été inaugurée à la galerie de la Standard Bank à Johannesburg, en présence de la ministre déléguée aux Français de l'étranger Hélène Conway-Mouret.

"C'est une occasion unique en matière de coopération", a estimé la ministre, puisqu'elle va au-delà du culturel et abordera les problèmes d'éducation, de recherche et inclura les entreprises, a déclaré la ministre à l'AFP.

"Il y a une longue liste de rencontres et c'est absolument essentiel de montrer qu'il y a une volonté politique de dialogue avec l'Afrique du Sud" qui est "importante pour la France", a ajouté Mme Conway-Mouret, dont la visite précède d'une semaine celle de Yamina Benguigui, ministre française, déléguée à la Francophonie.

La diplomatie française fait des efforts depuis fin 2011 pour resserrer ses liens avec l'Afrique du Sud, après le différend sur l'intervention de l'OTAN en Libye. Des efforts renforcés depuis l'élection de François Hollande, qui a vu son homologue sud-africain Jacob Zuma "en aparté" en juin lors du G20, souligne-t-on de source diplomatique.

"C'est une relation dynamique, mais il faut la faire vivre, ne pas s'arrêter au culturel, tout le volet économique est important aussi", a insisté Mme Conway-Mouret, qui souhaite aussi "casser les clichés auprès du grand public".

"Quand on pense Afrique du Sud, on pense à un pays où il y a peut-être beaucoup de violence, et on ne pense pas automatiquement aux choses positives, il faut casser certains clichés vieillissant, l'Afrique du Sud est un pays moderne", a-t-elle affirmé.

La venue en octobre d'une importante délégation du patronat français est aussi au menu de la Saison de la France, manifestation qui n'aurait pas eu lieu sans le mécénat de poids lourds comme Areva, Total, GDF-Suez, EDF ou Bouygues.

Quelque 200 entreprises françaises sont présentes en Afrique du Sud, un marché où la France espère continuer à livrer sa technologie nucléaire alors que se profile un important appel d'offres pour une flotte de six réacteurs.

clr/liu/aub

PLUS:afp