NOUVELLES

Tour de France - Nibali regrette la frilosité des adversaires de Wiggins

11/07/2012 02:50 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

L'Italien Vincenzo Nibali (Liquigas), qui est passé à l'attaque dans la descente du Grand Colombier, a regretté la frilosité des adversaires de Bradley Wiggins dans la 10e étape du Tour de France, mercredi, à Bellegarde-sur-Valserine.

"Il faut un peu de courage, ne pas avoir peur de l'étape du lendemain", a estimé le Sicilien, quatrième du classement général, qui a mis en cause aussi le porteur du maillot jaune après avoir franchi la ligne.

"Wiggins m'a regardé sur la ligne d'une façon que je n'ai pas aimé. Il a eu aussi un geste (déplacé) avec sa main", a déclaré l'Italien.

A propos de sa course, Nibali, qui a compté jusqu'à 55 secondes d'avance avant que les coéquipiers de Wiggins réduisent l'écart, a expliqué: "Je me suis lancé dans la descente mais, ensuite, je n'ai pas insisté. C'était inutile de continuer."

"On a vu que c'est une équipe très unie, qui travaille très bien", a souligné l'Italien à propos de Sky. "Mais, si on n'attaque pas, on arrivera comme ça à Paris".

Ma condition est bonne, j'en suis content", a conclu l'ancien vainqueur de la Vuelta. "C'est un Tour difficile, à cause de la nervosité, du stress de la course. On verra".

jm/bvo

PLUS:afp