NOUVELLES

Syrie-Russie: les relations depuis le début de la révolte

11/07/2012 08:31 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

La Syrie, secouée depuis la mi-mars 2011 par une révolte contre le régime de Bachar al-Assad, a des liens étroits avec la Russie, son alliée depuis l'époque soviétique à laquelle elle fournit du matériel militaire.

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), plus de 17.000 personnes ont été tuées en près de 16 mois de révolte, en majorité des civils morts dans la répression.

--2011--

- 27 avr: La Russie et la Chine bloquent à l'ONU une déclaration proposée par des pays occidentaux condamnant la répression.

- 13 mai: Moscou met en garde contre un "scénario libyen".

- 17 août: La Russie continue de livrer des armes à la Syrie (groupe public russe).

- 4 oct: Veto sino-russe à un projet de résolution du Conseil de sécurité condamnant la répression.

- 7 oct: Le président Dmitri Medvedev estime que le régime doit faire des réformes ou partir, mais souligne qu'une telle décision n'est pas du ressort de l'Otan ou de certains pays européens.

--2012--

- 8 jan: Un groupe de navires de guerre russes accoste dans la base de Tartous (nord-ouest), la seule dont dispose la Russie en mer Méditerranée.

- 4 fév: 2e veto sino-russe contre une résolution du Conseil de sécurité condamnant la répression.

- 7 fév: Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, accompagné du chef du renseignement extérieur, rencontre Assad à Damas.

- 13 avr: La Russie a décidé de déployer des navires de sa flotte "en permanence" près des côtes syriennes (agence d'Etat Ria Novosti).

- 30 juin: A Genève, le Groupe d'action (Etats-Unis, Chine, Russie, France et Royaume-Uni ainsi que la Turquie et des pays arabes) s'accorde sur les principes d'une transition, avant de diverger sur son interprétation. Washington estime que l'accord ouvre la voie à l'ère "post-Assad", Moscou et Pékin réaffirment qu'il revient aux Syriens de déterminer leur avenir.

- 9 juil: La Russie prône une "solution politique pacifique", rejetant "toute ingérence", en recevant l'opposant Michel Kilo.

- 10 juil: La Russie soumet au Conseil de sécurité un projet de résolution qui prolonge le mandat de la Mission de supervision de l'ONU (Misnus) mais n'évoque pas la menace de sanctions. Le projet russe "en-deçà" des attentes (Paris). Des navires de guerre russes en route vers le port de Tartous.

- 11 juil: La Russie n'a pas changé de position sur la Syrie, déplorent des dirigeants du Conseil national syrien (CNS), dont son nouveau chef Abdel Basset Sayda, après des discussions avec Sergueï Lavrov.

La Russie va poursuivre ses livraisons à la Syrie de systèmes de DCA (officiel).

acm/bc/hj

PLUS:afp