NOUVELLES

PSA Peugeot: les syndicats craignent des milliers de mises à pied

11/07/2012 11:38 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

PARIS - La direction de PSA Peugeot Citroën devrait présenter, jeudi, lors d'un Comité central d'entreprise à Paris, un plan d'économie qui pourrait entraîner la suppression de plusieurs milliers de postes, selon les syndicats en France. Ceux-ci craignent la fermeture du site historique d'Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) où travaillent 3600 salariés. Les syndicats appellent d'ailleurs à une grève et à un rassemblement sur ce site.

La réunion du CCE commencera à 8h, jeudi, au siège de PSA à Paris. Les syndicats CGT, SIA, CFDT, CFTC et Sud appellent les salariés d'Aulnay à cesser le travail, et à un rassemblement à partir de 14h sur le site.

Une porte-parole de la direction a précisé que des documents seront remis à l'occasion de cette réunion au sujet de la situation économique du groupe, et notamment un plan de redressement. Elle n'a pas souhaité donner de précisions sur ces mesures.

«Je pense que la direction va annoncer la fermeture d'Aulnay dès ce CCE, pas forcément en ces termes parce qu'il ne faut pas employer les mots qui fâchent. On va nous parler de restructuration, de réorientation de production», a déclaré mercredi à l'Associated Press le délégué syndical CGT Jean-Pierre Mercier. Les syndicats s'attendent également à des annonces de suppressions de postes dans d'autres usines, notamment à Rennes. Ils craignent ces suppressions d'emplois depuis un an.

«On attend la fin des mensonges», déclare encore M. Mercier. «Ça fait des mois que les syndicats disent la vérité, ça fait des mois que la direction nous ment. On attend que ça cesse.»

PLUS:pc