NOUVELLES

Les experts nucléaires de Chalk River menacent de déclencher la grève

11/07/2012 11:08 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

CHALK RIVER, Ont. - Les quelque 700 experts nucléaires des laboratoires de Chalk River, en Ontario, menacent de déclencher la grève le 17 juillet s'ils n'obtiennent pas une entente qu'ils estiment équitable avec leur employeur, Énergie atomique du Canada limitée (EACL).

Les installations de Chalk River sont notamment responsables de la production d'isotopes médicaux mais cette production ne sera pas interrompue, en vertu des obligations imposées en matière de services essentiels. Il en va de même pour l'entretien et le bon fonctionnement du réacteur de Chalk River, de même que la gestion des déchets nucléaires, qui seront assurés.

En contrepartie, ce sont ces mêmes ingénieurs et scientifiques qui sont responsables de l'entretien des 12 réacteurs nucléaires CANDU exportés à l'extérieur du Canada, et ils cesseront d'effectuer ces tâches en cas d'un arrêt de travail, forçant ainsi les pays où se trouvent ces réacteurs à se trouver une autre solution.

Le contrat de travail des scientifiques est échu depuis un peu plus d'un an et une rencontre de médiation doit avoir lieu ce jeudi. Les salaires sont au coeur du litige mais il en va de même pour certaines clauses normatives.

Les installations de Chalk River abritent le plus important centre de recherche en énergie nucléaire au Canada. L'Institut professionnel de la fonction publique du Canada, qui représente ces travailleurs, craint à plus long terme un déclassement des installations, ce qui provoquerait une grave perte d'expertise pour le Canada et un impact économique négatif majeur pour le comté de Renfrew.

Les laboratoires de Chalk River emploient environ 2800 personnes dans la région, ce qui en fait le deuxième employeur en importance. Un abandon des activités de recherche, selon le syndicat, se traduirait par la mise à pied d'environ la moitié des effectifs qui devraient, pour mettre à profit leur expertise, s'exiler non seulement de la région mais possiblement du Canada.

PLUS:pc