NOUVELLES

Le nombre de meurtres a diminué à Ciudad Juarez au début de 2012

11/07/2012 10:08 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

Les meurtres commis par des gangs criminels dans la ville mexicaine de Ciudad Juarez, près de la frontière américaine, ont chuté de 42 pour cent pendant les six premiers mois de 2012 par rapport à la même période l'an dernier.

Le commandant local de l'armée, le général Emilio Zarate, a attribué cette chute des violences à l'affaiblissement des cartels de drogue locaux Juarez et Gente Nueva. Ce dernier s'est récemment affilié au puissant cartel Sinaloa.

Le Juarez et la Gente Nueva s'affrontent dans des guerres internes depuis 2008, et ils ont fait de Ciudad Juarez — qui partage la frontière Mexique-États-Unis avec El Paso, au Texas — la ville la plus violente du Mexique.

Selon M. Zarate, 952 meurtres ont eu lieu dans cette ville durant la première moitié de l'année, en comparaison avec 1642 au cours de la même période un an plus tôt. Il estime que les gangs ont perdu de l'ampleur en raison d'une offensive multifacettes qui inclut des patrouilles de l'armée, des réformes policières et la mise sur pied de programmes sociaux.

Aux journalistes, M. Zarate a déclaré que le Juarez s'en est trouvé tellement affaibli qu'il peine à payer ses membres.

Le gang a selon lui été contraint de se réorganiser et d'opter pour de nouvelles activités comme les enlèvements et les exactions. Le général a cependant ajouté que les chefs du gang Sinaloa, qui sont désormais appuyés par la Gente Nueva «avaient un certain pouvoir économique», car ils ont «constamment reçu des fonds provenant d'autres États».

Les chiffres publiés par les procureurs de l'État de Chihuaha révèlent un déclin semblable, bien que leurs chiffres soient moins élevés puisqu'ils comptabilisent les données différemment. Les procureurs ont ainsi recensé 653 meurtres pendant la première moitié de 2012, par rapport à 1322 durant la même période l'an dernier.

PLUS:pc