NOUVELLES

Jérôme Blais joue 74 et remporte la Coupe des Champions par un coup

11/07/2012 06:52 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

QUÉBEC - Jérôme Blais a remis une carte de 74 (+2) mais son résultat cumulatif de 144, la normale du parcours, aura été suffisant pour lui permettre de mettre la main sur la Coupe des Champions, première étape de la Série Prestige HGrégoire, qui a pris fin mercredi sur le parcours du club Golf de la Faune à Québec.

Le golfeur estrien quitte ainsi Québec avec la bourse principale de 5000 $ tiré de l'enjeu global de 18 000 $.

Le champion en titre, Dave Lévesque (La Prairie), termine à un seul coup du champion, pendant qu'Éric Laporte (Montcalm) inscrit un compte de 146, au troisième rang, un coup devant Chris Barber (The Landings) et trois aux dépens de Vincent Dumouchel (Vallée du Richelieu).

Serge Thivierge (Vallée du Richelieu) et Claude Tremblay (Le Boisé) bouclent la compétition à égalité au sixième rang à 152, pendant que Yanik Laforest (Quatre Domaines) à 153, Jean Laforce (St-Jean-de-Matha) à 155, Kevin Senécal (Le Maître Tremblant) à 156, Benoit Latour-Larouche (Golf de la Faune) et Philippe Gariépy (Académie Philippe-Gariépy) à 159, complètent le classement final des douze compétiteurs enrégimentés dans cette Coupe des Champions au Golf de la Faune.

Meneur à l'issue de la ronde initiale, le professionnel affilié au club Venise de Magog avait pourtant fort mal débuté la ronde finale alors que son compte de moins 2, au terme de la ronde initiale, a non seulement fondu comme neige au soleil, mais après trois trous sa carte de pointage indiquait plus 3, avec notamment un double boguey au troisième trou.

«En inscrivant un boguey au deuxième trou, il n'y avait rien de dramatique. Je dois avouer toutefois qu'au trou suivant, j'avais hâte que ça finisse alors que j'ai dû effectuer deux roulés avant d'inscrire un double boguey, a noté d'entrée de jeu le champion des champions.

«Ce n'était définitivement pas le départ que je voulais, mais je suis resté très calme et je pense avoir bien géré ce début un peu houleux, de sorte qu'au cours des quinze derniers trous de cette ronde finale, j'ai inscrit un compte de moins 1.»

Questionné à savoir si ses deux birdies consécutifs (15e et 16e trous) avaient un peu constitué le point tournant de cette ronde finale, Blais y est plutôt allé de cette réflexion:

«Il est certain que ces deux birdies ont constitué un moment important de cette ronde finale, mais je pense que cette victoire est surtout la résultante du fait que j'ai toujours resté calme et bien concentré.

«En fait, je n'ai pas nécessairement fait d'étincelles mais je n'ai pas non plus inscrit d'erreurs majeures, au cours des deux jours de compétitions. C'est tout ca mis ensemble qui a débouché finalement sur cette victoire, malgré le fait que ma ronde finale se situait au-dessus de la normale», a conclu Jérôme Blais.

Champion en titre mais deuxième au fil d'arrivée de cette Coupe des Champions 2012, Lévesque a accepté la défaite avec philosophie.

«C'est certain que j'ai laissé quelques coups sur le parcours, en cette ronde finale. D'ailleurs sur le sujet, il y a deux trous que j'aimerais bien rejouer. Il faut dire toutefois que j'ai connu un bien mauvais départ, lequel a débouché sur un boguey dès le premier trou. Ce n'était certainement pas la bonne façon d'entreprendre une ronde, surtout que dans ma tête, je voulais débuter en force afin de mettre un peu de pression sur mes adversaires. Chose dont je suis néanmoins fier, c'est que je n'ai pas cessé de me battre», a noté en terminant Lévesque.

PLUS:pc