NOUVELLES

Grosse commande de Skywest: Mitsubishi coupe l'herbe sous le pied de Bombardier

11/07/2012 02:05 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le plus important exploitant d'appareils CRJ de Bombardier (TSX:BBD.B) au monde, le transporteur américain SkyWest, a réservé une mauvaise surprise à l'avionneur montréalais mercredi en annonçant un accord de principe visant l'acquisition de 100 jets régionaux auprès du constructeur japonais Mitsubishi.

Annoncée au salon aéronautique de Farnborough, au Royaume-Uni, l'entente est évaluée à pas moins de 4,2 milliards $ US selon les prix catalogue. Les premières livraisons devraient avoir lieu en 2017.

Bombardier avait bon espoir de remporter cette commande, la plus importante depuis longtemps dans le marché nord-américain des avions régionaux.

Pour le conglomérat japonais, il s'agit d'un vote de confiance crucial pour ses Mitsubishi Regional Jets (MRJ), sa nouvelle gamme d'avions de 70 à 90 places. Celle-ci n'avait reçu que 70 commandes fermes jusqu'ici.

«Clairement, il s'agit d'une défaite» pour Bombardier, a commenté l'analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, dans une note.

«C'est également un coup de pouce majeur pour le programme MRJ, qui a souffert de retards et d'un faible niveau de commandes», a ajouté M. Doerksen. Selon lui, le contrat de SkyWest, s'il se concrétise, pourrait se traduire par de nouvelles commandes de MRJ de la part d'autres compagnies américaines.

Au cours d'un entretien téléphonique, mercredi, Marc Duchesne, porte-parole de Bombardier Aéronautique, a souligné que SkyWest n'a pas encore passé de commande ferme à Mitsubishi, se contentant de signer une lettre d'entente.

M. Duchesne a tenu à préciser que Bombardier était toujours en pourparlers avec SkyWest au sujet d'une «importante commande qui porterait sur des CRJ». Il n'a pas voulu préciser si cet éventuel contrat s'ajouterait ou non à celui qui pourrait être conclu avec Mitsubishi.

L'été dernier, SkyWest avait évoqué son intention d'acquérir des centaines de jets régionaux au cours des prochaines années.

La flotte combinée des deux filiales de SkyWest compte actuellement 441 appareils CRJ de Bombardier et 287 avions d'Embraer. La compagnie effectue des liaisons régionales pour le compte de Delta Air Lines, de United Continental et de US Airways.

«Même si la commande SkyWest-MRJ constitue une déception pour Bombardier, nous attirons l'attention sur le fait que l'entreprise est bien positionnée pour remporter de futures commandes d'avions régionaux de la part de Delta, d'American, de United Continental et de US Airways, a écrit M. Doerksen. Notons que ces transporteurs auront besoin d'appareils régionaux bien avant la date d'entrée en service des MRJ.»

Jeudi, Bombardier prévoit effectuer sa dernière annonce d'importance à Farnborough: une commande d'avions turbopropulsés Q400. Jusqu'ici, la multinationale québécoise a dévoilé dans le cadre de l'événement une commande conditionnelle de 15 appareils CSeries de la part d'un client demeuré anonyme et une lettre d'entente avec airBaltic pour l'achat de 10 avions de la même gamme.

Mitsubishi Aircraft, qui développe la gamme MRJ, est une filiale du géant japonais Mitsubishi Heavy Industries. Le constructeur automobile Toyota détient une participation de 10 pour cent dans l'avionneur.

Le MRJ sera le premier avion commercial à être conçu et construit au Japon depuis le turbopropulsé NAMC YS-11, qui a été produit de 1962 à 1974.

L'action de Bombardier a perdu 0,7 pour cent mercredi pour clôturer à 4,01 $, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc