NOUVELLES

Fifa: Havelange et Teixera touchaient d'énormes pots de vin d'ISL (justice suisse)

11/07/2012 03:15 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

L'ex-président de la Fifa Joao Havelange et son ex-gendre Ricardo Teixeira avaient touché d'énormes pots de vin d'International Sport and Leisure (ISL), une société de marketing ayant l'exclusivité des droits pendant plusieurs Coupes du monde de football, selon la justice suisse.

Les attendus de la Cour suprême de Suisse rendus publics et publiés par la BBC mercredi indiquent que Joao Havelange, 96 ans et président de la Fifa pendant 24 ans jusqu'à l'élection de Jospeh Blatter en 1998, touchait au moins 1,5 million de francs suisses (1,24 million d'euros) et Ricardo Teixeira, alors président de la Confédération brésilienne et vice-président de la Fifa, au moins 12,74 millions de FS (10,6 millions d'euros).

ISL avait fait faillite en 2001 avec une dette de quelque 300 millions de dollars (245 millions d'euros).

La Fifa, qui a publié les attendus du tribunal sur son site internet, a souligné que seuls deux personnes -Havelange et Teixeira- avaient été identifiées. "La décision de la Cour fédérale suisse a aussi confirmé que seuls deux officiels étrangers seront cités dans cette affaire et que le président de la Fifa n'était pas concerné", a réagi l'organisme dirigeant du football mondial.

Selon les attendus de la cour, la Fifa avait accepté de payer 2,5 millions de FS (2,08 M EUR) de compensation à la condition expresse qu'aucune poursuite judiciaire ne soit engagée contre MM. Havelange et Teixeira. Ce qui laisse entendre que les hauts responsables de la Fifa étaient au courant des pots de vin payés par ISL.

En 2010, un reportage de la BBC accusait Havelange d'avoir touché un total d'un million de dollars (817.000 euros) de la part d'ISL en échange des contrats sur la Coupe du monde de football.

Havelange, membre du Comité international olympique depuis 1963, occupait la présidence de la Fifa de 1974 à 1998 avant d'être remplacé par Joseph Blatter, le secrétaire général pendant de longues années.

En mai, M. Havelange a quitté un hôpital de Rio de Janeiro où il avait été admis pour une infection et des problèmes cardiaques et pulmonaires. Il était le beau-père de Teixeira, qui a démissionné de la présidence de la CBF et du comité local d'organisation du Mondial-2014 au Brésil à la suite d'allégations de corruption.

Pour beaucoup de médias et de spécialistes, M. Havelange est l'homme de base de l'obtention des jeux Olympiques 2016 pour Rio de Janeiro, une première historique pour l'Amérique du sud.

nr/pi/sk/gd

PLUS:afp