NOUVELLES

Contrat d'effeuilleuse: «Octomom» poursuivie en justice

11/07/2012 02:49 EDT | Actualisé 10/09/2012 05:12 EDT

WEST PALM BEACH, États-Unis - La femme surnommée «Octomom» depuis qu'elle a donné naissance à des octuplés en 2009 est poursuivie en justice par une boîte de nuit floridienne qui l'accuse de n'avoir pas rempli le contrat d'effeuilleuse qu'elle avait signé.

Le T's Lounge, un établissement situé à West Palm Beach, a déposé une poursuite contre Nadya Suleman, qui avait accepté de danser nue dans huit spectacles. Le premier devait avoir lieu mercredi soir.

La boîte de nuit cherche à obtenir une injonction pour l'empêcher de travailler pour un compétiteur.

On ignore si le dossier sera réglé avant que Nadya Suleman ne se produise au Playhouse Gentleman's Club, à Hollywood, vendredi soir.

Sa porte-parole, Gina Rodriguez, n'a pas répondu aux courriels et aux messages téléphoniques de l'Associated Press.

La dispute entre le T's Lounge et Nadya Suleman a éclaté presque immédiatement après que cette dernière eut signé son contrat, le 3 juin dernier.

Deux jours après la signature de l'entente, un représentant d'«Octomom» avisait la boîte de nuit que sa cliente souhaitait annuler sa présence après avoir entendu le propriétaire de la boîte de nuit déclarer lors d'une entrevue télévisée que Nadya Suleman était «cinglée».

«Elle ne sera pas diffamée par la boîte de nuit qui avait retenu ses services et elle ne se placera pas dans une fâcheuse situation», pouvait-on lire dans le message adressé au T's Lounge.

La boîte de nuit réclame un montant de 15 000 $.

Nadya Suleman, mère de 14 enfants, habite La Habra, en Californie. Elle a eu d'importantes difficultés financières, surtout depuis la naissance des octuplés, et a récemment déclaré faillite.

PLUS:pc