NOUVELLES

Syrie: Kofi Annan devant le Conseil de sécurité de l'ONU mercredi

10/07/2012 11:48 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

L'émissaire international pour la Syrie Kofi Annan a annoncé qu'il rendrait compte au Conseil de sécurité de l'ONU mercredi de sa tournée à Damas, Téhéran et Bagdad, où il s'est entretenu mardi avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki.

Lors d'une conférence de presse, Kofi Annan a indiqué que M. Maliki, "très inquiet" quant à la situation en Syrie, "soutient le plan en six points" de l'ancien secrétaire général des Nations unies.

Officiellement accepté par le régime et par l'opposition il y a trois mois, le plan Annan, qui comprend notamment un cessez-le-feu, est jusqu'à présent resté lettre morte.

"Je pars ce soir, et demain (mercredi), je rendrai compte au Conseil de sécurité" des Nations unies de cette tournée", a dit M. Annan, juste après avoir rencontré le chef du gouvernement irakien.

"Je suis persuadé que le Conseil prendra les mesures qui s'imposent, et décidera du sort de la MISNUS, la mission des observateurs sur le terrain dont le mandat expire le 21 juillet", a-t-il encore jugé.

Arrivés mi-avril en Syrie pour surveiller le cessez-le-feu, les observateurs de l'ONU ont dû cesser mi-juin leurs opérations en raison de la recrudescence des violences dans le pays.

Avant son étape irakienne, Kofi Annan s'était rendu en Syrie et en Iran, solide allié de la Syrie, qui a dit soutenir l'émissaire international "pour ramener la stabilité et le calme en Syrie et dans la région".

La veille, M. Annan et le président syrien Bachar al-Assad avaient convenu d'une nouvelle "approche" de la crise, qui a fait plus de 17.000 morts en près de 16 mois, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

ak/gde/vl

PLUS:afp