NOUVELLES

Peter O'Toole annonce qu'il prend sa retraite

10/07/2012 01:54 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Peter O'Toole se retire de l'industrie du spectacle, soutenant que le coeur n'y est tout simplement plus et qu'il est temps de jeter l'éponge.

L'acteur, qui fêtera ses 80 ans le 2 août, a indiqué dans une déclaration publiée mardi que sa carrière sur les planches et à l'écran l'avait comblé émotionnellement et financièrement en plus de lui permettre de rencontrer des gens formidables.

Il estime toutefois que le temps est venu de prendre sa retraite et affirme vouloir se consacrer à la rédaction du troisième tome de son autobiographie.

Peter O'Toole a connu la gloire il y a environ 50 ans grâce à son premier rôle dans «Lawrence d'Arabie». Cette prestation lui avait permis de décrocher la première de ses huit mises en nomination aux Oscars.

Après avoir servi dans les rangs de la Marine royale, il a fait ses études au Royal Academy of Dramatic Art, à Londres.

L'Irlandais a fait ses débuts sur les planches et faisait partie de cette nouvelle génération d'acteurs de théâtre européens ayant réussi à percer au cinéma à Hollywood comme Albert Finney et Michael Caine, entre autres.

Peter O'Toole détient le titre de l'acteur ayant été le plus souvent nommé aux Oscars sans repartir avec une statuette sous les bras.

Il a cependant reçu un Oscar honorifique en 2003 — un prix qu'il est passé proche de refuser, faisant parvenir une lettre à l'Académie des arts et des sciences du cinéma dans laquelle il enjoignait l'Académie d'attendre qu'il souffle ses 80 chandelles avant lui décerner l'Oscar.

Espérant sans doute qu'un rôle digne d'un trophée était toujours à sa portée, il avait alors écrit: «Je suis toujours dans le coup et je pourrais bien gagner un Oscar dans les règles de l'art».

Peter O'Toole était effectivement toujours dans le coup. Il a été nommé pour une huitième fois grâce à sa performance dans le film «Venus», en 2006.

Malheureusement, l'Académie lui a préféré Forest Whitaker pour son travail dans le long métrage «The Last King of Scotland».

Mais malgré ce nouvel échec, Peter O'Toole avait déjà gagné le respect du tout Hollywood, qui l'avait chaleureusement applaudi au moment où il est monté sur scène en 2003 pour recevoir son Oscar honorifique.

«J'ai mon Oscar maintenant avec moi, jusqu'à ce que la mort nous sépare», avait-il dit ce soir-là.

PLUS:pc