NOUVELLES

Les islamistes détruisent deux autres mausolées anciens à Tombouctou

10/07/2012 07:59 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

BAMAKO, Mali - Un historien spécialisé dans l'héritage de la ville de Tombouctou, dans le nord du Mali, a affirmé mardi que des extrémistes islamistes avaient détruit deux autres mausolées situés dans une mosquée vieille de 700 ans, poursuivant la destruction des lieux classés au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Selon Salem Ould Ehadj, chercheur à l'Institut Ahmed Baba de Tombouctou, les islamistes ont attaqué les tombes de deux érudits, Baba Babadje et Mahamane Foulane, considérés comme des saints dans la ville. Leurs mausolées se trouvent dans un cimetière lié à l'emblématique mosquée Djingareyber, construite à partir de l'an 1325.

La secte islamiste radicale Ansar Dine, qui a pris le contrôle de Tombouctou et des autres principales villes du nord du Mali, affirme avoir reçu «l'ordre divin» de détruire toutes les tombes hautes de plus de 20 centimètres.

Le porte-parole du groupe, Oumar Ould Hamaha, a déclaré que les résidants de Tombouctou qui priaient devant les tombes confondaient les saints avec Allah.

PLUS:pc