NOUVELLES

Les interventions antidopage sur le Tour de France

10/07/2012 02:27 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

L'arrestation du coureur français de la formation Cofidis Rémy di Grégorio mardi sur le Tour de France, dans une affaire présumée de dopage, n'est que le dernier exemple d'intervention des forces de l'ordre sur la Grande Boucle depuis le scandale Festina en 1998:

10 juillet 2012:

Rémy di Grégorio, coureur français de l'équipe française Cofidis, est arrêté à son hôtel à Bourg-en-Bresse, lors de la première journée de repos du Tour, suite à une commission rogatoire délivrée par le parquet de Marseille dans le cadre d'une affaire de trafic présumé de produits dopants.

1er juillet 2011:

A la veille du départ du Tour de France en Vendée, les gendarmes saisissent l'autocar de l'équipe Quick Step pour le fouiller, sans rien découvrir. Dix jours plus tard, dans le Cantal, le coureur russe Alexandr Kolobnev, de l'équipe Katusha, est exclu de la course après un contrôle antidopage positif. Les gendarmes l'emmènent aux fins d'audition et procèdent à une perquisition suivant la stratégie adoptée par l'OCLAESP (Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique).

17 juillet 2008:

Le coureur italien Riccardo Ricco, de l'équipe Saunier Duval, est interpellé dans l'Ariège, suite à un contrôle positif à la CERA, une EPO à effet retard qui n'avait jamais été détectée. En novembre 2011, il a été condamné à 2 mois de prison avec sursis.

25 juillet 2007:

Le coureur italien Cristian Moreni, de l'équipe française Cofidis, contrôlé positif à la testostérone le 19 juillet, est interpellé à Pau et exclu de la compétition. La veille, une perquisition a été opérée à l'hôtel de l'équipe Astana du Kazakh Alexandre Vinokourov, contrôlé positif lors de ses deux victoires d'étape. Les deux équipes décident de quitter le Tour cette année-là suite à ces affaires.

13 juillet 2005:

Le coureur italien Dario Frigo, de l'équipe Fassa Bortolo, est interpellé avec son épouse, avant le départ de la 11e étape du Tour, Courchevel-Briançon. Les douaniers avaient découvert des produits dopants dans la voiture de l'épouse du coureur. Frigo a été condamné à 3 mois de prison avec sursis en avril 2009.

Juillet 1998:

L'affaire Festina ébranle le monde du cyclisme peu avant le départ du Tour. Les douaniers découvrent de grandes quantités de produits dopants dans une voiture de l'équipe Festina au passage de la frontière franco-belge. Après les aveux du soigneur Willy Voet et du directeur sportif Bruno Roussel mettant au jour un dopage généralisé, l'équipe Festina et son leader Richard Virenque sont exclus du Tour quelques jours plus tard. Huit personnes seront condamnées en octobre 2000.

or/pj/jm/ol/heg

PLUS:afp