NOUVELLES

Le président de l'AMA exhorte les tricheurs à se retirer avant les Jeux

10/07/2012 03:11 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le président de l’Agence mondiale antidopage a exhorté les sportifs qui se dopent de se retirer de leur équipe nationale et de se tenir loin des Jeux olympiques de Londres.

John Fahey a indiqué que les athlètes feront face au plus sévère programme antidopage de l'histoire olympique et que les chances sont minces d'échapper à la détection.

«Mon message ne peut être plus clair: les tricheurs qui comptent se rendre à Londres doivent se retirer de leur équipe olympique, a déclaré Fahey par voie de communiqué.

«Même si un athlète dopé devait remporter une médaille, il ne pourra jamais se regarder dans le miroir et se dire: 'Bravo, je mérite cette médaille'.»

Fahey a également salué les efforts de la communauté antidopage du monde entier qui a fait le nécessaire pour identifier les sportifs malhonnêtes avant les Jeux. Le CIO et Comité organisateur des Jeux a par ailleurs mis sur pied un programme antidopage qui analysera jusqu’à 6250 échantillons pendant les jeux.

«Ces jeux seront assujettis au plus grand nombre de contrôles de toute l’histoire olympique, et les sportifs qui se dopent doivent savoir que les officiels antidopage les auront à l’œil, et ce, dès leur arrivée au village olympique», a ajouté Fahey.

Les athlètes suspectés de dopage seront ciblés et soumis à des tests lors des camps d'entraînement avant les jeux, qui se dérouleront du 27 juillet au 12 août.

«Les tricheurs doivent savoir que leurs chances de ne pas se faire prendre n’ont jamais été aussi minces.»

Malgré tout, Fahey a insisté sur le fait que la responsabilité de présenter des Jeux propres en 2012 repose ultimement sur les sportifs.

«La responsabilité ne repose pas que sur la communauté antidopage. Si chaque sportif décidait de ne pas se doper, les Jeux seraient propres à 100 pour cent, c’est aussi simple que cela. La décision revient aux sportifs et je les encourage fortement à s’impliquer collectivement pour le bien d'une compétition propre.»

PLUS:pc