NOUVELLES

L'Assemblée égyptienne se réunit dans l'après-midi malgré sa dissolution

10/07/2012 03:17 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

L'Assemblée du peuple égyptienne, dissoute à la mi-juin sur ordre de justice, doit se réunir mardi après-midi après la décision du président islamiste Mohamed Morsi de la rétablir, augurant d'une épreuve de force avec les militaires.

Le président du Parlement Saad al-Katatni a convoqué les membres de la chambre basse à 14H00 (12H00 GMT).

Mais la Haute cour constitutionnelle égyptienne, qui avait jugé le Parlement invalide le 14 juin en raison d'un vice juridique dans la loi électorale, a rejeté lundi la décision du président Mohamed Morsi de rétablir le Parlement.

"Les jugements et l'ensemble des décisions de la Haute cour constitutionnelle sont définitifs (...) et sont contraignants pour toutes les institutions de l'Etat", a affirmé dans un communiqué la Cour.

L'armée, qui a tenu une réunion d'urgence après le décret présidentiel, a de son côté souligné "l'importance de la souveraineté de la loi et de la Constitution", en se disant "confiante que toutes les institutions de l'Etat respecteront ce qui a été dit dans les déclarations constitutionnelles".

Plus d'une semaine après que le Conseil suprême des forces armées (CSFA) lui a remis le pouvoir exécutif, M. Morsi a ordonné dimanche par décret l'annulation de la décision de la Cour constitutionnelle, en invitant l'Assemblée, où les islamistes disposent d'une majorité écrasante, à se réunir de nouveau et à exercer ses prérogatives.

jaz-cco/sw

PLUS:afp