NOUVELLES

JO: un juge autorise un système antimissiles sur une tour résidentielle

10/07/2012 10:02 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Un juge britannique a autorisé, mardi, l'installation d'un système antimissiles sur une tour résidentielle de l'est de Londres, rejetant la requête des résidants de l'immeuble, qui contestaient l'installation de ce dispositif pendant les Jeux olympiques.

Le juge Charles Haddon-Cave a estimé que le ministère britannique de la Défense avait agi de façon tout à fait légale en décidant d'installer les missiles au sommet de la Fred Wigg Tower, une tour de 17 étages située à Leytonstone, à trois kilomètres du Stade olympique. Les résidants craignent que les missiles ne fassent de leur immeuble une cible des terroristes.

Le juge a souligné que les missiles ne représentaient pas de réelle menace. L'armée britannique a l'intention de déployer des missiles sol-air dans six lieux de la région Londres dans le cadre des mesures de sécurité mises en oeuvre pendant les Jeux olympiques, qui auront lieu du 27 juillet au 12 août.

PLUS:pc