NOUVELLES

Israël: l'ex-premier ministre Ehoud Olmert reconnu coupable d'abus de confiance

10/07/2012 01:18 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

JÉRUSALEM - L'ancien premier ministre israélien Ehoud Olmert a reconnu coupable d'abus de confiance mardi par le tribunal de Jérusalem, mais il a été acquitté des principales accusations de corruption qui pesaient contre lui.

L'ex-chef du gouvernement israélien, âgé de 66 ans, semblait calme et soulagé après l'annonce du jugement. Sa peine sera annoncée lors d'une autre audience, en septembre.

Cette décision met fin à un procès de deux ans contre l'ancien premier ministre, soupçonné d'avoir accepté illégalement des fonds d'un homme d'affaires américain et d'avoir surfacturé des déplacements à l'étranger.

M. Olmert, qui a toujours nié toute malversation, était maire de Jérusalem avant de devenir premier ministre, en 2006. Il a démissionné de son poste de chef de gouvernement en septembre 2008 en raison de sa mise en cause dans ces affaires judiciaires.

«Il n'y a pas eu de corruption. Je n'ai pas reçu d'argent. Il n'y a pas eu d'enveloppes de liquide. Il n'y a rien de tout ce dont on a essayé de m'accuser», a-t-il affirmé devant la presse mardi, en minimisant sa condamnation pour abus de confiance, qu'il a qualifiée de simple «faille procédurale» dont il a l'intention de tirer les leçons qui s'imposent.

Ses ennuis judiciaires ne sont toutefois pas terminés: une enquête est toujours en cours dans une affaire de pots-de-vin qu'il aurait acceptés dans le cadre de plusieurs projets immobiliers.

PLUS:pc