NOUVELLES

Egypte: la justice suspend la décision de Morsi de rétablir le Parlement

10/07/2012 02:22 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

La Haute cour constitutionnelle (HCC) égyptienne a décidé mardi de suspendre l'application du décret du président égyptien, l'islamiste Mohamed Morsi, qui avait ordonné le rétablissement du Parlement, invalidé mi-juin par cette même cour.

"La cour a ordonné la suspension du décret présidentiel" a indiqué une source judiciaire.

Dimanche, huit jours après sa prise de fonction, M. Morsi, issu des Frères musulmans, a annulé par décret la décision de la HCC qui avait invalidé le 14 juin le Parlement, dominé par les islamistes, en raison d'un vice dans la loi électorale.

Mais, selon la même source, "la cour a ordonné que sa précédente décision (invalidant les élections et déclarant le Parlement illégal, NDLR) soit appliquée".

Le président de la chambre basse, le Frère musulman Saad al-Katatni, a indiqué mardi que le Parlement avait renvoyé l'affaire de l'invalidation du Parlement devant la Cour de Cassation.

La HCC a pour sa part été saisie de plaintes déposées contre le décret présidentiel.

L'Assemblée du peuple s'est réunie mardi matin défiant ainsi l'armée et la justice sur fond de crise politique et judiciaire.

mon/cnp/vl

PLUS:afp