NOUVELLES

Dopage - Affaire Armstrong: Ferrari, del Moral et Marti suspendus à vie

10/07/2012 02:56 EDT | Actualisé 09/09/2012 05:12 EDT

Trois collaborateurs de Lance Armstrong au sein de l'équipe US Postal, le docteur Luis Garcia del Moral, le préparateur Michele Ferrari et l'entraîneur "Pepe" Marti, ont été suspendus à vie, a annoncé mardi l'Agence américaine antidopage (Usada).

L'Espagnol Del Moral, médecin de l'équipe US Postal de 1999 à 2003, l'Italien Ferrari, préparateur d'Armstrong et consultant de l'US Postal, et l'Espagnol Marti, entraîneur de l'US Postal et de Discovery Channel de 1999 à 2007 puis chez Astana, ont été suspendus pour des infractions commises "dans le cadre d'un système de dopage organisé au niveau de l'équipe".

"Bannir ces individus à vie du sport est un puissant geste qui protège les générations d'athlètes actuelle ou future de leur influence, et préserve l'intégrité des compétitions", s'est félicité le président de l'Usada Travis Tygart, qui évoque un "complot de dopage sophistiqué et de grande envergure".

Selon l'Usada, les infractions commises couvrent notamment la détention, le trafic et la distribution de produits et/ou matériels suivants: EPO transfusions sanguines, testostérone, hormones de croissance et stéroïdes.

Ils se sont aussi rendus complices, par voie d'aide, d'encouragement ou de dissimulation, d'infractions antidopage commises par d'autres.

Selon les preuves recueillies, del Moral aidait les coureurs à faire des transfusions sanguines afin d'augmenter leur capacité d'endurance. Les coureurs se faisaient ainsi prélever du sang dans sa clinique du sport à Valence (Espagne). Il les aidaient aussi via des injections de préparations salines à manipuler leurs valeurs sanguines afin d'échapper aux contrôles antidopage. Il leur fournissait et administrait aussi de l'EPO, de la testostérone, des corticostéroïdes, de l'hormone de croissance et autres substances dopantes.

Marti assurait la livraison des produits dopants aux différents endroits où les coureurs se trouvaient soit en stage soit en compétition.

Ferrari, déjà condamné en 2004 dans son pays à un an de prison avec sursis pour fraude sportive et exercice abusif de la profession de pharmacien, prodiguait ses conseils à plusieurs coureurs, avec comme grande spécialité l'EPO. Le sulfureux préparateur avait aussi lui développé une mélange d'huile d'olive et de testostérone, que les coureurs devaient prendre sous la langue afin de faciliter leur récupération.

Ces trois personnes font partie des six, dont Lance Armstrong, contre lesquelles l'Usada a ouvert en juin une procédure antidopage, accusant le septuple vainqueur du Tour de France de dopage de s'être dopé la quasi-totalité de sa carrière.

Le médecin Pedro Celaya, actuel docteur de RadioSchack, et le directeur sportif Johan Bruyneel, aussi chez RadioSchack, sont les autres accusés.

Armstrong, qui a toujours nié s'être dopé au cours de sa carrière, a décidé de porter plainte contre l'Usada à cause de ce qu'il dénonce comme une "vendetta" personnel de M. Tygart à son encontre.

bpe-stp/jfm

PLUS:afp