NOUVELLES

Un militant bahreïni condamné à 3 mois de prison pour insulte des sunnites

09/07/2012 05:50 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

Un tribunal de Bahreïn a condamné lundi le militant chiite des droits de l'Homme Nabil Rajab à trois de mois de prison ferme pour des propos sur Twitter jugés insultants pour les sunnites, a annoncé à l'AFP l'un de ses avocats, Mohammed al-Jichi.

L'avocat a précisé sur son compte Twitter que M. Rajab avait été incarcéré malgré "un appel présenté aussitôt après l'énoncé du verdict" et a ajouté que le militant avait été autorisé à parler au téléphone avec sa famille pendant cinq minutes depuis la prison de Jaw, près de Manama, où il a est détenu.

Nabil Rajab a été jugé pour avoir tenu sur Twitter "des propos sur les habitants de Muharaq, mettant en doute leur patriotisme et les insultant", selon l'acte d'accusation.

La population de Muharaq, la deuxième plus grande île de l'archipel de Bahreïn, est essentiellement sunnite, alors que le pays est à majorité chiite.

Nabil Rajab, qui dirige le "Bahrain Centre for Human Rights", est poursuivi dans trois autres affaires pour participation à des manifestations interdites.

Il a aussi été condamné le 28 juin à 300 dinars bahreïnis (800 dollars) d'amende pour insultes aux forces de l'ordre.

Bahreïn est secoué depuis février 2011 par un mouvement de contestation du régime, animé par des chiites qui réclament une monarchie constitutionnelle dans un pays dirigé par une dynastie sunnite.

bur/tm/fc

PLUS:afp