NOUVELLES

Les plus jeunes étoiles, Harper et Trout, passent du club-école au firmament

09/07/2012 09:00 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

KANSAS CITY, États-Unis - Bryce Harper s'est souvenu du match du 27 octobre dernier, quand seulement 414 personnes se sont déplacées au Scottsdale Stadium pour un match entre ses Scorpions et les Solar Sox de Mesa dans la Ligue d'automne de l'Arizona.

Tirant de l'arrière 7-5, Harper a promis à son coéquipier Brandon Crawford de frapper un circuit pour donner la victoire aux siens.

«Je vais frapper un coup de canon et mettre fin au match, pour leur dire que c'est chez nous, a dit Harper. Je te promets que je vais frapper un circuit. Je suis prêt à le jurer sur n'importe quoi.»

«Ouais, OK», a dit Mike Trout sans le croire.

Trout a amorcé la manche avec un simple, Scottsdale a obtenu un autre coup sûr avec un retrait et Harper a suivi avec un circuit au champ centre-droit.

Toujours liés, le jeune duo dynamique du Baseball majeur sera suivi par plusieurs millions de téléspectateurs, mardi, soir, alors que le match des étoiles sera de retour à Kansas City pour la première fois depuis 1973.

Âgé de seulement 19 ans, Harper est le plus jeune joueur de position de l'histoire de la classique annuelle et un élément-clé de l'émergence des Nationals de Washington, qui occupent le premier rang dans l'Est de la Nationale.

Trout, d'un an son aîné, mène la Ligue américaine pour la moyenne au bâton et a aidé les Angels de Los Angeles à faire tourner le vent après un départ difficile.

Les deux se sont joints à leur équipe le 28 avril cette saison. Harper pour la première fois. Trout pour la troisième, après deux séjours la saison dernière. Ils font partie d'un groupe de cinq recrues à prendre part à ce match avec le lanceur des Rangers du Texas, Yu Darvish, le spécialiste des fins de match des A's d'Oakland, Ryan Cook, et le lanceur des Diamondbacks de l'Arizona Wade Miley.

Alors que les meilleurs du baseball sont réunis, même les vétérans remarquent les deux jeunes loups.

«Vitesse. Puissance. Jeunesse. Enthousiasme. Énergie, a dit le voltigeur des Yankees Curtis Granderson. S'ils demeurent en santé, ils pourront transformer le sport en jouant cinq, 10 ou 15 ans dans les Majeures.»

Pour l'instant, les deux hommes amorceront le match des étoiles sur le banc.

Fils de l'ex-joueur d'avant-champ de l'organisation des Twins du Minnesota Jeff Trout, Mike a été sélectionné avec le 25e choix au total du repêchage de 2009. Avec Derek Jeter comme idôle, il a joué à l'inter à l'école secondaire Milville, du New Jersey, jusqu'à sa dernière saison, alors qu'on l'a muté au champ extérieur. Il comprend pourquoi on l'a repêché si tard en première ronde.

«Je représentais un gros risque. Je venais de la Côte Est, je ne jouais pas à l'année longue. Vous regardez les clubs de la Floride et de la Californie et leur climat leur permet de jouer toute l'année.»

Harper jouissait d'une grande renommée, ayant fait la une du Sports Illustrated à 16 ans, coiffée du titre «L'ÉLU». Il avait le look des joueurs des Majeures. Seule son acné trahissait son âge.

«Tellement de pression... Non! Je blague!», a-t-il aux journalistes.

Avec les Nationals, qui comptent déjà sur le lanceur étoile Stephen Strasburg, Harper affiche une moyenne de ,282 avec huit circuits et 25 points produits, en 63 matchs.

Les seuls joueurs à disputer la classique à un si jeune âge ont été Bob Feller en 1938 et Dwight Gooden en 1984, mais les deux étaient plus près de leur 19e anniversaire que ne l'est Harper.

«Je me sens encore comme un enfant qui ne veut que jouer au baseball à chaque jour. Je suis passionné et j'espère pouvoir garder cela. J'espère pouvoir jouer encore longtemps pour les Nationals et dans le Baseball majeur.»

Tandis que Harper semble habitué de devoir négocier avec les journalistes après des années à donner des interviews, Trout semble encore impressionné. Après qu'il soit entré en collisison avec la clôture du champ centre du Coors Field de Denver le mois dernier, ses coéquipiers Jered Weaver et Dan Haren lui ont suggéré de baisser son intensité de quelques degrés.

«C'est une longue saison. Nous aurons besoin de toi», lui ont-ils fait remarquer.

Et comment: Trout frappe pour ,341, avec 12 circuits, 40 points produits et 26 buts volés en 29 tentatives.

PLUS:pc