NOUVELLES

Les entreprises chinoises en 2e place du classement Fortune

09/07/2012 11:25 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

Le classement annuel des plus grandes entreprises du monde publié lundi par le magazine américain Fortune témoigne de la montée en force de la Chine, qui y compte désormais le plus grand nombre d'entreprises après les Etats-Unis, tandis que l'Europe recule.

"Les entreprises américaines restent en tête de la liste avec 132 d'entre elles figurant au classement, suivies par 73 chinoises et 68 japonaises", souligne Fortune en publiant ce classement 2011 des 500 plus grosses entreprises du monde en termes de chiffres d'affaires, le Fortune Global 500.

La Chine affiche 12 représentantes de plus qu'un an plus tôt et détrône l'archipel nippon de la deuxième place. A l'inverse, le nombre d'entreprises européennes est en forte baisse avec 161 au total, 11 de moins qu'il y a un an.

Fortune remarque toutefois que sur la décennie passée, aucun pays n'a "perdu plus d'entreprises dans le classement que les Etats-Unis", qui comptaient 197 représentantes il y a dix ans.

"Malgré les turbulences financières en Europe et les catastrophes naturelles au Japon, les plus grandes multinationales ont battu des records de bénéfices et de chiffre d'affaires en 2011", avec un chiffre d'affaires total de 29.500 milliards de dollars pour l'ensemble des entreprises du Fortune Global 500, soit 13,2% de plus qu'en 2010, poursuit le magazine.

Leurs bénéfices ont collectivement progressé de 7% à 1.600 milliards de dollars.

Fortune souligne par ailleurs que "les entreprises du monde entier continuent à exiger toujours plus de productivité de leurs employés" avec une hausse de leurs effectifs de 4,9% mais un chiffre d'affaires par tête qui a progressé deux fois plus vite.

Le géant énergétique Royal Dutch Shell est redevenu numéro un du classement, évinçant Wal-Mart, qui détenait la première place depuis deux ans. Huit des dix premières entreprises du classement sont dans le secteur de l'énergie, suivies par les banques et les constructeurs automobiles.

Apple a bondi de 56 places depuis l'an dernier pour se hisser en 55ème position.

ved/sl/bdx

PLUS:afp