NOUVELLES

La société de Vancouver QLT supprime les deux tiers de sa main-d'oeuvre

09/07/2012 09:36 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

VANCOUVER - La société de biotechnologie de Vancouver QLT (TSX:QLT) sabre les deux tiers de sa main-d'oeuvre, laissant seulement 68 employés dans une restructuration initiée par une nouvelle direction à la suite d'une bataille menée par certains de ses actionnaires.

Robert Butchofsky, qui occupait les fonctions de président et chef de la direction de QLT, ne tiendra plus les rênes. Il a consenti à demeurer en poste jusqu'au 31 juillet pour assurer la transition.

La compagnie a déjà été l'une des firmes de biotechnologie les plus prospères, principalement grâce à son traitement pour la perte de vue liée à la vieillesse.

Mais les ventes de Visudyne ont chuté et QLT peine, depuis quelques années, à trouver un autre produit qui connaîtrait le même succès commercial.

Le nouveau président du conseil de QLT, Jason Aryeh, a ainsi annoncé la mise à pied de 146 de ses 214 employés.

Il a ajouté que les dépenses annuelles d'exploitation seraient réduites de 45 à 50 millions $ en 2013. La restructuration entraînera des frais d'environ 14 à 17 millions $, surtout en raison des montants forfaitaires de départ et des clauses de changement de contrôle de l'entreprise.

Le nouveau conseil d'administration de QLT a par ailleurs permis le versement de dividendes de 100 millions $ à ses actionnaires.

Jason Aryeh a soutenu, dans une lettre adressée aux actionnaires lundi, que ces décisions avaient été prises pour remédier à l'ancien plan stratégique de QLT, qui avait placé la compagnie dans une posture financière précaire.

Ce sont des actionnaires «inquiets et frustrés» qui ont élu un nouveau conseil, a-t-il poursuivi, soutenant que ceux-ci avaient eu raison de s'élever contre les dépenses et le nombre d'employés compte tenu de la nature et la taille des actifs de QLT.

À la Bourse de Toronto, l'action de l'entreprise a perdu lundi 1 cent à 7,69 $.

PLUS:pc