NOUVELLES

GP de Grande-Bretagne - Le baromètre, équipe par équipe: Red Bull efficace

09/07/2012 08:23 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

Red Bull a remporté au GP de Grande-Bretagne de F1 sa 3e victoire de la saison, en neuf manches, alors que Ferrari et Lotus ont continué à progresser, McLaren a reculé et Mercedes stagné dans la hiérarchie de cette saison 2012: le baromètre, équipe par équipe.

En hausse: Red Bull, Ferrari, Lotus et Toro Rosso

Red Bull: Webber vainqueur, Vettel 3e

Solide comme un roc, Webber, parti en première ligne, a gagné pour la 2e fois de la saison et mieux géré sa course que Vettel, handicapé par un départ raté, des pneus peu efficaces en début de course, et longtemps coincé par Schumacher. Les deux Red Bull ont fini en trombe et manqué de peu un doublé qui aurait montré l'étendue de leurs progrès ces dernières semaines.

Ferrari: Alonso 2e, Massa 4e

Parti en pole position pour la première fois depuis Singapour 2010, Alonso a mené la quasi-totalité de la course mais sa stratégie pneus n'était pas la bonne, les tendres, en fin de course, ne lui permettant pas de résister à Webber qui a fini en durs. La bonne surprise vient de Massa, 4e à la régulière, devant les Lotus, ce qui permet à Ferrari de prendre la 2e place des constructeurs.

Lotus: Räikkönen 5e, Grosjean 6e

Les E20 étaient les plus rapides en course, Kimi signant le meilleur tour devant Romain, auteur d'une remontée fantastique depuis la 21e place, en gérant parfaitement ses pneus, alors que le Finlandais a passé un bon moment à s'extirper du peloton, puis a fini tranquillement, avec une bonne marge sur son coéquipier. Récompense de cette belle course d'équipe, la 3e place des constructeurs.

Toro Rosso: Ricciardo 13e, Vergne 14e

Un très léger mieux, sur le plan purement comptable, pour la petite équipe italienne, malgré un départ raté par Ricciardo et grâce à une jolie remontée de Vergne, parti 23e à la suite de sa pénalité de Valence. La pluie aurait permis un meilleur résultat global mais sur piste sèche, à la régulière, il manque encore trop de performance pour espérer mieux.

Stables: Mercedes, Force India, Caterham et Marussia

Mercedes: Schumacher 7e, Rosberg 15e

Parti 3e sur la grille, "Schumi", qui espérait la pluie, finit à une place logique vu les qualités de sa monoplace sur le sec, alors que Rosberg, parti plus loin et retardé lors d'un arrêt prolongé au stand, a terminé très loin un week-end raté de bout en bout. Les Allemands stagnent mais espèrent faire beaucoup mieux chez eux, dans 15 jours à Hockenheim.

Force India: Hülkenberg 12e, abandon de Di Resta

Les monoplaces indiennes, efficaces aux essais, pouvaient espérer mieux mais Paul l'Ecossais a touché Grosjean au départ et cassé sa suspension, alors que Nico l'Allemand s'est laissé surprendre par Senna en toute fin de course, en bloquant ses roues arrière alors qu'il était dans les points.

Caterham: Kovalainen 17e, abandon de Petrov

Heikki est à sa place au terme d'une course sans intérêt pour lui, trop loin des voitures de devant et avec une bonne marge sur celles de derrière. Pas de course du tout pour Petrov, dont le moteur Renault a lâché pendant le tour de formation.

Marussia: Glock 18e, Pic 19e

Rien à signaler, sauf deux voitures à l'arrivée, avec un tour d'avance sur les HRT. C'est une petite consolation pour l'équipe anglo-russe très secouée par le grave accident de Maria de Villota mardi en essais privés, et alors que Pic, après un changement de moteur et une qualification ratée, a été repêché pour participer à la course.

En baisse: McLaren, Sauber, Williams et HRT

McLaren: Hamilton 8e, Button 10e

La grosse déception du week-end, surtout pour les fans britanniques venus nombreux malgré une météo pourrie. Les deux MP4-27 n'ont jamais été dans le coup, Hamilton terminant à la même place que sur la grille de départ, sans raison précise. Button n'a rien pu faire non plus, sur un circuit qui ne lui a jamais réussi, et McLaren se retrouve 4e du classement constructeurs.

Sauber: Kobayashi 17e, abandon de Pérez

Week-end catastrophe pour les Suisses, à cause d'un accrochage de Pérez avec Maldonado, en début de course, et d'un arrêt au stand de Kobayashi qui aurait pu virer au drame (trois mécanos bousculés, mais aucun blessé) et va lui coûter 25.000 euros d'amende. Les Sauber ont fait un peu le spectacle en début de course, puis plus rien.

Williams: Senna 9e, Maldonado 16e

Maldonado, trop agressif, a d'abord sorti Pérez, au 13e tour (10.000 euros d'amende et une réprimande), puis a fait peser jusqu'au bout une menace permanente sur les autres pilotes qui tentaient de le dépasser. Senna s'en sort mieux, grâce à un bon départ, et rentre dans les points grâce à un dépassement de dernière minute sur Hülkenberg.

HRT: De la Rosa 20e, Karthikeyan 21e

Pas de progrès notable pour l'écurie espagnole, abonnée au fond de grille et à la queue du peloton, avec un budget minimum et deux pilotes méritants, qui passent leur dimanche à voir s'agiter des drapeaux bleus et à se faire doubler.

dlo/jr

PLUS:afp