NOUVELLES

GP de Grande-Bretagne - Le DG de Silverstone veut rester à son poste

09/07/2012 07:43 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

Le directeur général du circuit de Silverstone Richard Phillips a affirmé lundi vouloir rester à son poste, après un Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1 perturbé par la pluie et qui va entraîner le remboursement de plusieurs milliers de billets.

La course elle-même, dimanche, s'est déroulée intégralement sur une piste sèche, mais les organisateurs avaient conseillé à plus de 25.000 spectateurs de rester chez eux la veille, plusieurs routes d'accès au circuit étant saturées et les parkings inondés.

"Silverstone conseille fortement aux fans détenant une entrée pour un parking public de ne pas venir samedi", avaient indiqué les organisateurs dans un communiqué diffusé vendredi soir, au terme d'une journée où certains spectateurs et journalistes ont mis plus de quatre heures pour effectuer les derniers kilomètres jusqu'au circuit, des milliers d'autres étant carrément refoulés faute de place.

Les détenteurs de billets pour dimanche ont toutefois pu assister au Grand Prix et même les critiques de cette décision ont reconnu qu'il n'y avait pas grand chose d'autre à faire face aux averses exceptionnelles de vendredi et samedi.

"Vendredi soir, j'étais très perturbé et j'ai pris la chose très personnellement, très sérieusement, a déclaré Phillips. Je me suis demandé si je devais rester aux commandes, si c'était possible?"

"J'adore cet endroit (...), c'est un grand circuit et j'ai de la chance d'avoir ce job. J'aimerais être (encore) là l'an prochain", a-t-il ajouté.

Le circuit de Silverstone est à la recherche de financement pour améliorer ses équipements et son directeur général a souligné que ce qui s'était passé pendant le week-end rendait la chose encore plus urgente.

"L'intérêt est là, mais ce sont des endroits très chers à gérer et si quelqu'un pouvait venir avec de l'argent, ce serait fantastique, a-t-il dit. Ca nous permettrait de faire mieux les choses".

Le "patron" de la F1 Bernie Ecclestone, qui a souvent critiqué Silverstone dans le passé, a lui-même reconnu que les organisateurs ne pouvaient être tenus responsables d'un été particulièrement pluvieux cette année en Grande-Bretagne.

"Je suis vraiment, vraiment déçu pour les spectateurs mais que pouvaient faire d'autre les organisateurs? Il ne pouvaient pas prédire qu'il pleuvrait..."

jdg/heg/jr

PLUS:afp