NOUVELLES

Desmond Tutu assure ne pas pouvoir se rendre au Soudan

09/07/2012 03:18 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

L'archevêque sud-africain Desmond Tutu, qui a prêché dimanche à Juba pour un Soudan du Sud en paix à l'occasion du premier anniversaire de l'indépendance du pays, a annoncé lundi que sa délégation ne pouvait pas se rendre comme prévu à Khartoum.

"A ma connaissance, ils sont attendus et ils sont les bienvenus", a cependant déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère soudanais des Affaires étrangères, Meruh Al-Obeid.

Mgr Tutu, prix Nobel de la Paix de 80 ans, avait prévu de se rendre dans les deux capitales en compagnie des anciens présidents finlandais et irlandais Martti Ahtisaari et Mary Robinson dans le cadre d'une mission du groupe de sage des Anciens ("Elders").

"Cette délégation des Anciens avait souhaité se rendre à Khartoum après sa visite à Juba, mais cela n'a pas été possible", ont regretté les trois anciens responsables dans un communiqué, sans donner plus d'explication. Une conférence de presse avait pourtant été annoncée pour mardi à Khartoum.

La visite des Anciens visait à "encourager les dirigeants du Soudan du Sud et du Soudan à s'engager sur le chemin de la paix pour le bien de leur peuple et à attirer l'attention sur la souffrance humaine causée par les conflits et plus particulièrement sur la crise croissante des réfugiés dans les régions frontalières", selon un communiqué du groupe.

Dimanche, Mgr Tutu avait prêché la paix à Juba devant un parterre de militaires, ministres et leaders religieux. "Dieu veut faire du Soudan du Sud (un pays) prospère et en paix", a-t-il assuré.

Lundi, la délégation des Anciens a appelé le président soudanais Omar el-Béchir et son homologue sud-soudanais Salva Kiir à se rencontrer au plus vite pour "sortir du cercle de la méfiance".

it/vv/fc

PLUS:afp