NOUVELLES

Au moins 31 morts, la région de Homs violemment bombardée

09/07/2012 10:11 EDT | Actualisé 08/09/2012 05:12 EDT

L'armée syrienne bombardait lundi plusieurs quartiers de Homs ainsi que la ville rebelle de Qousseir, dans le centre de la Syrie, rapportent l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) et un correspondant de l'AFP.

Au total, au moins 31 personnes -- 16 civils, 11 soldats et quatre rebelles -- ont été tuées lundi dans les violences à travers le pays, selon l'OSDH, une organisation basée au Royaume-Uni et qui s'appuie sur un réseau de militants et de témoins.

Qousseir, bastion rebelle que l'armée tente sans relâche de reprendre depuis trois mois, subissait depuis l'aube un pilonnage à l'artillerie.

"Quand ils attaquent le matin, leur objectif est de causer le plus grand nombre de victimes civiles car ils savent qu'à ces heures, les gens sont dans la rue", a affirmé à l'AFP Hussein, un militant sur place.

"Le résultat est que les gens les haïssent plus car c'est l'heure où les enfants jouent dans la rue, où les vieux prennent du thé à l'entrée de leur maison", a-t-il ajouté.

Le correspondant de l'AFP a rencontré une famille dont plusieurs membres, dont un enfant de 13 ans, avaient été blessés par un obus de mortier tombé à 10 mètres d'eux. L'enfant, victime d'une profonde blessure au crâne, avait la chemise maculée de sang. Sa mère a été plus grièvement touchée au bras.

"Nous allions chez ma belle-mère quand les bombes ont commencé à tomber", a expliqué le père. "Nous avons tenté de courir pour se mettre à l'abri mais une bombe a explosé juste près de nous".

A Homs, le quartier de Khaldiyé a été bombardé pendant plusieurs heures dans la matinée, tandis que des combats ont opposé des rebelles et les forces gouvernementales qui tentaient de lancer un assaut sur le quartier, a indiqué l'OSDH.

Dans la même province, six soldats ont été tués dans des combats près de la ville d'al-Karyatein, a ajouté l'OSDH.

En revanche, la plupart des victimes civiles ont péri dans des bombardements à l'artillerie et à la mitrailleuse sur Ariha, dans la province d'Idleb (nord-ouest), selon la même source.

L'OSDH a également fait état de combats à l'aube à Damas, en particulier dans le quartier central des Abbassides, ainsi qu'à Deir Ezzor (est) et à Alep (nord), et de bombardements de plusieurs villes de la région de Damas.

Des combats ont également éclaté à la frontière avec la Jordanie dans la province de Deraa (sud).

Dimanche, les violences avaient encore fait une centaine de morts, selon l'OSDH. Il est impossible d'obtenir un bilan de source indépendante depuis que l'ONU a cessé fin 2011 de comptabiliser les victimes du conflit syrien.

str-ram/fc

PLUS:afp