NOUVELLES

Sables bitumineux: un groupe veut s'assurer que l'Alberta respecte les règles

08/07/2012 05:01 EDT | Actualisé 07/09/2012 05:12 EDT

EDMONTON - Le gouvernement albertain doit prouver qu'il a suivi les recommandations visant à diminuer l'impact des gisements de sables bitumineux sur l'environnement avant de donner le feu vert à d'autres projets de cette nature, estiment des environnementalistes.

La coalition environnementale des sables bitumineux a demandé au groupe d'experts en règlementation chargé d'examiner un projet de Shell, qui prévoit l'expansion du gisement Jackpine, de vérifier ce qui est advenu des dizaines de recommandations présentées par les groupes précédents.

Ces recommandations étaient auparavant des conditions auxquelles les projets d'exploitation de sables bitumineux devaient se conformer avant d'être approuvés par le gouvernement.

Il n'existe cependant aucun mécanisme permettant de vérifier si elles ont été respectées, selon Simon Dyer, du Pembina Institute, un groupe de recherche environnemental.

D'après M. Dyer, il n'y «aucune reddition de comptes», ce qui fait craindre que «de nombreuses (recommandations) n'aient pas été suivies».

Les organisations environnementales ont passé au peigne fin quatre projets majeurs de l'industrie des sables bitumineux qui ont été approuvés par des groupes d'experts fédéraux et provinciaux en matière d'évaluations environnementales.

Le Pembina Institute a ensuite tenté de déterminer combien des 108 recommandations concernant ces quatre projets avaient été suivies, mais en vain.

«Il n'y a aucun registre public, a déploré Simon Dyer. Il n'y a aucune personne-ressource que l'on peut contacter.»

Les recherches menées par les organisations environnementales ont permis de conclure que certaines recommandations avaient été adoptées, d'autres pas, mais que dans la majorité des cas, il demeurait extrêmement ardu de vérifier si elles étaient appliquées.

PLUS:pc